VIDÉO. À Berck-sur-Mer, un exosquelette pour permettre aux paraplégiques de remarcher

L'exosquelette produit par Wandercraft. / © MAXPPP
L'exosquelette produit par Wandercraft. / © MAXPPP

A Berck-sur-Mer, la Fondation Hopale, spécialisée dans la rééducation des personnes handicapées moteurs, s'est dotée d'un exosquelette.

Par Isabelle Girardin

C'est un exosquelette qui permet à des personnes handicapées de retrouver la sensation de la marche, sans béquille, libérant les mains et le buste.

Cet appareillage motorisé est fixé sur les membres. Il ne nécessite pas d'effort musculaire pour l'activer et permet d'imiter les mouvements du corps humain, via des capteurs et en fonction du degré d'inclinaison du buste.

La fondation Hopale de Berck-sur-Mer a fait l'acquisition de ce nouveau matériel très prometteur, conçu par la jeune société parisienne Wandercraft, avec des thérapeutes. Baptisé "Atalante", il est commercialisé en Europe depuis avril 2019.

 

Retrouver la sensation de marcher


Une fois l’utilisateur maintenu debout par un système de sangles, l’engin peut entamer la marche. Flexion et rotation des chevilles, des genoux et des hanches, grâce à cet exosquelette qui pése près de 50 kilos !
 
 
l'exosquelette de la Fondation Opale

Cet technologie s'adresse aux patients qui ont totalement perdu la motricité et sont paralysés mais aussi aux patients hémiplégiques. "Paralysés d'un seul membre, cet accompagnement technologique va les aider à retrouver le reflexe de la marche. Tous les patients qui l'ont testé, quel que soit leur handicap, se sont déclarés enthousiastes" précise Céline Cuenot, kinetsithérapeute, du Centre Calvé de la Fondation Hopale à Berck-sur-Mer.
 
l'exosquelette de la Fondation Opale



Un "leasing" nouvel génération


Cette technologie est arrivée à Berck-sur-Mer sous la forme d'un partenariat nouvelle version :  "Durant 5 ans, l'exosquelette sera mis à disposition de l'équipe soignante et des patients mais sera évolutif en fonction des besoins. La technologie sera réajustée, de nouveaux réglages effectués. C'est grâce à l'expérimentation de nos patients et de nos soignants, que ce produit innovant ne cessera de se perfectionner" explique Julien Crombez en charge de la communication de la Fondation Hopale.
 

 

Kinés, stagiaires, médecins sont unanimes sur la portée de cette nouvelle technologie qui n'existe que dans trois centres en France. 

 
l'exosquelette de la Fondation Opale

Sur le même sujet

Documentaire : Georges Bernanos, histoire d'un homme libre

Les + Lus