• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Calais : vaste mobilisation pour demander l'arrêt du transport d'animaux vivants vers les côtes britanniques

Image d'illustration. / © Guillaume Bonnefont/IP3 PRESS/MAXPPP
Image d'illustration. / © Guillaume Bonnefont/IP3 PRESS/MAXPPP

Plusieurs affaires récentes de transport d'animaux entre Ramsgate et Calais font état d'un manquement aux règles. Les militants pour la défense du droit des animaux demandent l'arrêt de ces pratiques.

Par MD

Près de 65 000 personnes se sont élevées contre ce qu'ils ont baptisé "les transports de la honte". Une pétition en ligne, repérée par La Voix du Nord, lance un appel pour faire cesser les transports d'animaux vivants entre les ports de Ramsgate et Calais.

"A l'heure où les prises de conscience émergent en faveur du bien-être animal, je demande à la préfecture de Calais, ainsi qu'à Madame le Maire de prendre une grande décision et de ne plus cautionner ces transports de la honte. Il est temps que le Joline parte en retraite !", écrit Olivier Dumont, à l'origine de cette pétition.
 

La Joline est un bateau spécialement conçu pour le transport animalier d'une rive à l'autre de la Manche. Et il se fait régulièrement rappeler à l'ordre pour non-respect des règles. Comme le rappelle Olivier Dumont, en janvier, le cargo avait fait subir une traversée interminable aux 140 veaux qu'il transportait, un animal était mort pendant le voyage.

 

"Maltraitance animale"


Ce trajet avait duré 14 heures entre les ports de Ramsgate et de Calais à cause d'une tempête, comme l'écrivait le quotidien britannique Kent on Line. Pour cause : le bateau proche des côtes françaises, s'était arrêté quatre heures.

"Légalement, [les animaux] devraient voyager au maximum neuf heures, avoir une pause d'au moins une heure, puis être déchargés pendant les prochaines 24 heures", notait Ian Birchall, de l'association Kent Against Animal Live Exports. Car après ce périple, les animaux ont embarqué cette fois pour l'Espagne où ils ont été abattus.
 

Stop Live Exports From The Port of Ramsgate

Stop Live Exports From The Port of Ramsgate shared Kent Animal Defenders's post.


Et plus récemment, le 28 février, des moutons ont embarqué pour une traversée de 16h vers les Pays-Bas, affirme le militant pour le droit des animaux. L'association britannique KAALE s'est également fait le relai de ce nouveau cas de "maltraitance animale".

 

Sur le même sujet

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus