L'usine de jouets Meccano annonce brutalement la fermeture de son seul site en France pour 2024

L'annonce est tombée comme un couperet, ce mardi 21 février. Le groupe Spin Master, propriétaire de l'usine de jouets Meccano depuis 2014, envisage de cesser toute activité de l'usine de Calais, d'ici le premier trimestre 2024.

C'est le seul site Meccano en France. Ces jouets de construction qui ont fait vibrer des générations d'enfants et parents sont fabriqués dans l'usine de Calais depuis 1959... Mais une annonce inattendue du groupe Spin Master, ce 21 février 2023, pourrait mettre fin à plus de soixante ans d'histoire.

Ce mardi, Spin Master a annoncé aux représentants du personnel son intention d'arrêter les activités du site de Calais. D'après le groupe canadien, ayant fait l'acquisition de l'usine en 2014, "le site n'a jamais atteint l'équilibre financier." Et ce, malgré les 7 millions d'euros investis. 

De multiples causes

Selon la direction, d'autres raisons viennent s'ajouter : "la récente flambée des coûts des matières premières et de l’énergie" ainsi qu'un "ralentissement des ventes". 

En novembre 2022, une équipe de reportage de France 3 Hauts-de-France (à voir ci-dessous) rencontrait les techniciens, responsables et directeurs pendant le rush de Noël, aucune inquiétude ne semblait les animer. On parlait alors "d'adaptation aux coûts de l'énergie multipliés par quatre." 

durée de la vidéo : 00h01mn55s
Reportage réalisé en novembre 2022, par Thomas Millot et Jean-Marc Vasco. ©FTV

Quel avenir pour les salariés ?

L'émotion est vive aujourd'hui dans cette usine de Calais. Pour cause : parmi les 50 employés, certains y travaillent depuis plusieurs dizaines d'années. 

"Nous serons particulièrement mobilisés pour favoriser le dialogue social et pour proposer, de manière concertée avec les partenaires sociaux, des solutions personnelles et professionnelles pérennes aux équipes concernées", indique Éric De Maigret, Directeur des opérations de MECCANO SAS, dans un communiqué.

La direction indique qu'elle engagera prochainement "une négociation avec les partenaires sociaux pour définir les modalités d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Enfin, le groupe Spin Master se dit ouvert à toute proposition de la part d'un éventuel repreneur. 

Un choc pour la ville de Calais

Natacha Bouchart, maire de Calais, déplore la méthode employée : "On a appris en fin de matinée que l'usine fermera ses portes avant d'être démontée et qu'un communiqué sortira dans l'après-midi.

Il ne faut pas nous expliquer que c'est à cause du gaz et de l'électricité... C'est trop facile à mon goût.

Natacha Bouchart

Maire (LR) de Calais

L'édile confie s'interroger : "Le groupe fait beaucoup de chiffres d'affaires, 55 millions d'euros en France. C'est un spécialiste des jouets donc je pose une question : le groupe ne coupe-t-il pas une usine de Calais pour privilégier d'autres branches dont il a le monopole ?"

L'édile espère réunir le ministère de l'Économie ainsi que la préfecture, pour une "réunion de crise", dès la semaine prochaine.

Selon le calendrier établi, l'arrêt de la production pourrait intervenir en octobre 2023. Avant une fermeture au premier trimestre 2024.