COVID-19 : les visites sont interdites au centre hospitalier de Béthune Beuvry pour éviter les risques de contamination

Publié le
Écrit par Daniel Ielli
Les visites à l'hôpital de Béthune Beuvry sont suspendues provisoirement pour éviter les risques de contamination au Covid-19.
Les visites à l'hôpital de Béthune Beuvry sont suspendues provisoirement pour éviter les risques de contamination au Covid-19. © CHBB

Sauf dérogations médicales, les visites à l'hôpital de Béthune Beuvry sont suspendues provisoirement. Une réponse à l'accélération de la circulation du virus et des variants du Covid-19 dans la région Hauts-de-France ces derniers jours.

11 patients positifs au Covid-19 sont actuellement pris en charge au centre hospitalier de Béthune Beuvry, dont 9 en réanimation ou surveillance continue. Un niveau encore jamais atteint depuis le 27 mai dernier.

Dans le département du Pas-de-Calais, le taux d'incidence a été multiplié par cinq en trois semaines au mois de novembre pour atteindre 270,9/100 000 au 29 novembre 2021.

Si la répercussion de ces chiffres reste encore limitée en termes de nombre d’hospitalisations, leur augmentation est réelle et implique "des mesures préventives pour protéger nos patients." D’autant plus avec l’arrivée possible du nouveau variant Omicron.

Réduire les risque de contaminations

Suspendre, même temporairement, les visites jusqu'au mardi 14 décembre 2021, est une décision radicale. Le centre hospitalier de Béthune Beuvry dispose d'une majorité de chambre doubles, il entend ainsi tenir compte de ses contraintes architecturales.

Objectif : réduire au maximum les croisements de personnes et les risques induits de nouvelles contaminations. Cette suspension évoluera en fonction du contexte épidémique.

Maintenir les liens avec les patients

La direction de l'hôpital tient également à rassurer les familles : "le lien avec les proches faisant partie intégrante des prises en charge, tout est fait pour veiller au maintien du contact des proches avec le service d’hospitalisation du patient", comprenez par téléphone.

Par ailleurs, les visites peuvent être autorisées dans certains cas, sur dérogation décidée par le médecin en charge du suivi du patient.

La maternité, la pédiatrie, l’EHPAD, l’unité de soins de longue durée et les soins palliatifs bénéficient également de mesures "dérogatoires" pour adapter la décision à leurs spécificités.

Par exemple, le second parent est toujours autorisé à être présent à l’accouchement et en suite de naissance (si chambre individuelle). Il en est de même pour les enfants hospitalisés ou les personnes en situation de handicap qui sont accompagnés par leur aidant principal.

Le centre hospitalier de Béthune Beuvry appartient au groupe des Hôpitaux Public de l'Artois et travaille en coordination avec les établissements d'Hénin-Beaumont, de Lens et de La Bassée dans le Nord. Cependant chaque site adapte les mesures concernant les visites en fonction de sa réalité. 

"La vaccination et son rappel, associés à un strict respect des gestes barrières, s’impose pour faire face à cette situation." Dans son communiqué, la direction de l'hôpital de Béthune Beuvry s'engage à informer la population de l'évolution des restrictions désormais applicables.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.