Guînes : trois étudiants reconnaissent avoir volé une centaine d'objets d'art dans des églises

© Lila Haffaf / France 3
© Lila Haffaf / France 3

Trois personnes sont en garde à vue à la gendarmerie de Guînes. Elles ont reconnu avoir dérobé une centaine d'objets d'art dans différentes églises de la région.

Par Quentin Vasseur et Héline Tonneiller avec Joël Picot

C'est un beau coup de filet que vient de réussir la section de gendarmerie de Lille : trois étudiants - deux hommes et une femme - ont été interpellés à Guînes, près de Calais et sont soupçonnés d'avoir dérobé une centaine d'objets d'art dans des églises des Hauts-de-France, mais aussi de Belgique.

Une statue évaluée à 10 000 euros


Le butin, retrouvé intact dans l'appartement d'un des accusés, comprend aussi bien des tableaux que des statues ou des ciboires. On y trouve même une statue évaluée à près de 10 000 euros. Leur point commun ? Tous ont été volés dans des églises sur une période de deux ans.

Le parquet de Boulogne-sur-Mer avait initialement ouvert une enquête sur des vols d'objets d'art dans le Boulonnais. La section de recherche de la gendarmerie de Lille a alors été saisie, et c'est elle qui a fait le rapprochement avec les autres vols dans la région, qui utilisaient le même mode opératoire.

Guînes : trois étudiants reconnaissent avoir volé une centaine d'objets d'art dans des églises
Maître Hervé Krych, Avocat de l'un des trois étudiants - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage de Lila Haffaf et Flavien Bellouti. Montage d'Antonio Da Fonseca.

Trois étudiants de moins de 30 ans


Trois étudiants ont été interpellés dans les dernières 24 heures : un homme de 28 ans domicilié à Bailleul, un autre de 29 ans à Lille et une femme de 27 ans résidant à Loon-Plage. Tous les trois ont reconnu les faits.

Au domicile de l'un d'eux, les enquêteurs ont retrouvé l'intégralité du butin, y compris des objets dont le vol n'avait pas été signalé. Aucun n'avait été revendu, ce qui laisse à penser qu'il pourrait s'agir de voleurs passionnés d'art - et non de receleurs.

La difficulté à présent sera d'identifier les propriétaires de certains objets volés. Les enquêteurs vont travailler de concert avec la gendarmerie belge. La garde à vue des trois étudiants a été levée.

Sur le même sujet

Recette : le gratin de fraises de Wambrechies

Les + Lus