Inondations dans le Pas-de-Calais : arrivée de nouvelles pompes à Mardyck

durée de la vidéo : 00h01mn30s
Arrivée de quatre nouvelles pompes à Mardyck ©France Télévisions. A. Moreau et Fred Giltay

Jeudi 4 janvier 2024, quatre nouvelles pompes ont été installées à Mardyck. Deux autres ce vendredi 5 janvier en provenance des Pays-Bas. D'une capacité de 1,5 m3 par seconde, à deux, elles permettent d'évacuer la contenance d'une piscine olympique en 15 minutes.

Un balai de machines dès le début de matinée de ce jeudi 4 janvier 2024, sur l’écluse de Mardyck. Les militaires de la sécurité civile sont à pied d’œuvre. Ils viennent d’acheminer depuis le sud de la France deux pompes à forte capacité.

"Chacune peut pomper 1,5 m3 d'eau par seconde. Pour donner une idée, les deux pompes cumulées peuvent vider une piscine olympique en 15 minutes", explique le sergent-chef Jonathan de la Sécurité Civile.

Les deux pompes vont donc capter l’eau qui arrive de la partie canalisée de l’Aa, fleuve qui traverse notamment la région de Saint-Omer. Cette eau est ensuite rejetée en continu dans un bassin de 77 hectares et ce quel que soit le niveau de la marée.

D'ordinaire 35 m3 par secondes sont évacués par le système en place de manière pérenne, mais désormais, en plus, les pompes amenées sur place permettent d'évacuer 8,4 m3 par seconde de plus. 

1,7 million d'euros de facture d'électricité en novembre

"Si vous ne faites pas ça, vous avez un phénomène d'évacuation qui est stoppé et qui remonte sur 40 km pratiquement jusqu'à certaines communes en amont du canal de l'Aa et qui vont être davantage inondées", François-Xavier Bieuville sous-préfet de Dunkerque.

Deux autres pompes d’une même capacité en provenance des Pays-Bas sont installées ce vendredi 5 janvier matin.

Par ailleurs, des questions se posent sur la nécessité de disposer de tels équipements à demeure et ne pas avoir à les emprunter. Bertrand Ringot, président de l'Institution des Wateringues explique : "Le président des Wateringues que je suis se demande déjà comment il va payer la facture de 1,7 million d'euros du mois de novembre qui est arrivée. Malheureusement au bout du bout ça va être un problème financier".

Le budget annuel va être explosé. On ne va pas arrêter de pomper. Mais effectivement des problèmes de financement vont arriver. Pour l'instant EDF nous propose d'étaler la facture, mais cela ne va pas suffire

Philippe Parent, directeur de l'Institution des Wateringues

Sur ce point, Philippe Parent, directeur de l'Institution des Wateringues précise que le budget annuel de l'Institution est de 3,5 millions d'euros et que, donc, en deux mois, (novembre 2023 et décembre 2023), "le budget annuel va être explosé. On ne va pas arrêter de pomper. Mais effectivement des problèmes de financement vont arriver. Pour l'instant EDF nous propose d'étaler la facture, mais cela ne va pas suffire". 

Les acteurs présents en conviennent, au-delà du matériel, des travaux d’aménagement sont nécessaires à long terme pour éviter de telles crues.

Avec Arnaud Moreau, Fred Giltay France Télévisions. 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité