• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Eric Sikora (ex-RC Lens) a ressenti “une impression de honte” quand il s'est inscrit à Pôle Emploi

Eric Sikora lors de sa nomination au poste d'entraîneur de l'équipe 1 du RC Lens en août 2017. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Eric Sikora lors de sa nomination au poste d'entraîneur de l'équipe 1 du RC Lens en août 2017. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

L'ex-entraîneur et joueur emblématique du RC Lens, Eric Sikora, est toujours au chômage depuis son départ du club en fin de saison dernière, tout comme son ancien adjoint Daniel Moreira. Les deux hommes ont confié leur amertume à nos confrères de La Voix du Nord.

Par YF

Avec près de 600 matches disputés en pro sous les seules couleurs du Racing Club de Lens, Eric Sikora incarnait la fidélité à un club. Champion de France avec les Sang et Or en 1998, l'ex-défenseur latéral droit était ensuite devenu entraîneur adjoint, coach des U19 puis de la réserve avant de prendre les rênes, à deux reprises de l'équipe pro, en 2012 puis la saison dernière.

Mais cette belle histoire avec Lens est aujourd'hui terminée. Ecarté du banc en fin de saison dernière, après avoir assuré le maintien du club artésien en Ligue 2, Eric Sikora pointe désormais au chômage, comme son ancien équipier et adjoint Daniel Moreira. Une situation douloureuse pour les deux anciennes gloires du club. 
 

"L’impression d’avoir fait quelque chose de mal"


"Je ne me voyais pas, un jour, aller à Pôle emploi !", confie Eric Sikora dans une interview à La Voix du Nord publiée mardi. "J’ai ressenti de la gêne. Il y avait le regard de gens. J’avais l’impression d’avoir fait quelque chose de mal. Une impression de honte. J’étais dans la salle d’attente. Comme tout le monde. On n’est pas au-dessus des autres. Ce n’était pas prévu comme ça, dans nos têtes, mais c’est la règle. C’est bizarre, je croise des gens qui croient que je suis encore à Lens…

"Moi, c’était plus de la déception par rapport au club", témoigne de son côté Daniel Moreira. Les deux hommes aimeraient aujourd'hui rebondir ensemble dans un nouveau club, avec un nouveau projet, en Ligue 2, en National (3e division), voire chez nos voisins belges. "Là, on n’a qu’une envie, c’est de retravailler, de faire la compo... Il y a un manque. Tu penses toujours foot, en fin de compte", explique Eric Sikora.
 

Sur le même sujet

La carte postale de Mont-Saint-Eloi

Les + Lus