Darmanin : Une quinzaine de policiers supplémentaires pour Lens et son agglomération

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu ce matin à Lens pour annoncer des renforts de policiers nationaux. Prévue initialement ce dimanche 11 avril, la visite avait été reportée après la découverte de tags anti-musulman sur les murs d’un centre culturel musulman à Rennes.

Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin s'est rendu à Lens ce mardi 13 avril pour annoncer une quinzaine de policiers supplémentaires.
Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin s'est rendu à Lens ce mardi 13 avril pour annoncer une quinzaine de policiers supplémentaires. © Arnaud Moreau

Ce matin, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin est venu annoncer de bonnes nouvelles au commissariat de Lens : l’arrivée d’une quinzaine de policiers dès le mois prochain. Le maire PS, Sylvain Robert qui demandait des effectifs supplémentaires depuis des années pour la police nationale de sa circonscription s’est déclaré satisfait par ces renforts. Tout comme le délégué départemental du syndicat Alliance, Slimane Hamzi "Nous aurions préféré un peu plus d’agents. Mais c’est quand même très bien". 

Depuis sa prise de fonction, lors de son premier mandat en 2014, Sylvain Robert, le maire de Lens n’a cessé de réclamer des renforts pour sa circonscription de police, une des dix plus importantes en France (plus de 250 000 habitants). 

"Il n'y en a que pour la ville de Calais"

Les départs en retraite ne sont pas compensés, une seule patrouille assure chaque nuit la sécurité et l’ordre pour une quinzaine de communes selon Slimane Hamzi, délégué départemental du syndicat alliance. "On est en souffrance... Pourtant Lens est classée en Zone de Sécurité Prioritaire. Mais quand Paris entend Pas-de-Calais, il n’y en a que pour la ville de Calais". Slimane Hamzi estime à une trentaine le nombre de policiers nécessaires pour retrouver "un effectif correct. Sur le terrain les policiers sont en souffrance", rajoute-t-il. Depuis trois ans toutes leurs demandes de mutations sont refusées, il n’y a pas de renouvellement ou d’évolution de l’effectif renchérit le maire. 

Gérald Darmanin à Lens ce mardi 13 avril.
Gérald Darmanin à Lens ce mardi 13 avril. © Arnaud Moreau

Une carence qui explique les épisodes de véhicules brûlés récurrents sur l’agglomération et sur la commune de Lens selon des élus de l’opposition comme Bruno Ducastel (groupe sans étiquette Agir pour Lens) : "Le maire s’est d’ailleurs résolu à créer enfin une police municipale, les crédits ont été votées en fin d’année. Les habitants des quartiers Montgrès et Grande Résidence en ont assez des actes de vandalisme. Alors tout effectif de police supplémentaire sera le bienvenu."

Vendredi 9 avril, des usagers qui avaient garé leur voiture sur le parking gratuit construit à côté de la gare de Lens ont retrouvé le matin leur véhicules brûlés ou les pneus crevés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité