Noyelles-sous-Lens : un homme de 40 ans retrouvé mort dans son camion sur le parking d'un supermarché

Publié le Mis à jour le
Écrit par Martin Vanlaton .

Le corps sans vie d'un homme de 40 ans a été découvert à Noyelles-sous-Lens (Pas-de-Calais), sur le parking de l'Intermarché. C'est un de ses collègues qui l'a retrouvé après avoir géolocalisé la camionnette dans laquelle il dormait.

Un drame s’est noué sur le parking de l’Intermarché de Noyelles-sous-Lens, lundi 28 novembre 2022. Un homme de 40 ans a été retrouvé mort dans son camion de travail au petit matin.

Selon nos confrères de la Voix du Nord, c’est un collègue de travail de la victime qui a fait la macabre découverte, après avoir géolocalisé le véhicule. Selon le commissariat de Lens, cet homme venait souvent dormir dans son camion sur ce parking après des disputes au sein de son domicile.

Que s’est-il passé ? Selon les premiers éléments, le quarantenaire aurait mis un chauffage dans sa cabine, alimenté par un groupe électrogène installé à l’arrière de son camion. Lorsque les pompiers sont intervenus, ils ont découvert le radiateur d’appoint réglé au maximum à côté du chauffeur sans vie.

"On le voyait assez souvent sur le parking"

Le camion est arrivé sur le parking de l’Intermarché vendredi 25 novembre, aux alentours de 15h30. "On le voyait assez souvent sur le parking", explique le directeur du magasin que nous avons pu joindre.

Le Mercedes Sprinter floqué à l’effigie d’une entreprise de menuiserie est resté stationné tout le week-end. Rien d’inquiétant car des ouvriers viennent souvent déposer leur véhicule pour une ou deux journées ici, nous explique-t-on, d’autant plus que le parking est également répertorié comme aire de covoiturage.

La vidéosurveillance a été mise à disposition des enquêteurs, pour tenter d’éclaircir les circonstances de ce drame.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité