"Un carnage" : à Libercourt, un conducteur percute la foule lors d’un "run ", six blessés dont trois dans un état grave

Alors qu’il participait à un rodéo sauvage dans une zone industrielle à Libercourt (Pas-de-Calais), un jeune conducteur a perdu le contrôle de son véhicule et a percuté la foule. Six personnes ont été blessées, dont trois dans un état grave. Une enquête est ouverte.
Au lendemain de l'accident, les traces jaunes sur la chaussée délimitent l'emplacement final de la voiture après avoir percuté six personnes.
Au lendemain de l'accident, les traces jaunes sur la chaussée délimitent l'emplacement final de la voiture après avoir percuté six personnes. © Sergio Rosenstrauch / FTV

L’accident s’est produit dans la nuit de vendredi 10 à samedi 11 septembre, peu avant 1h30 du matin dans la zone industrielle des Portes du Nord, à Libercourt (Pas-de-Calais). Une centaine de jeunes était rassemblée de part et d’autre de l’avenue Blaise Pascal pour assister à un "run", comprendre une course automobile de vitesse non-autorisée.

Un jeune participant, au volant de sa Renault Mégane RS bleue, s’engage alors dans la longue ligne droite lorsqu’il perd le contrôle de son véhicule après avoir tapé une bordure.

Selon un témoin présent sur place, la voiture a fait un tête-à-queue avant de s’envoler et de percuter la foule. Six personnes ont été blessées, dont trois dans un état grave.  

"C’était un carnage" 

Très rapidement, neuf pompiers sont arrivés depuis sur place depuis la caserne de Oignies, avant d’être rejoints par vingt autres secouristes. Dans une ambiance très tendue alors que plusieurs participants étaient alcoolisés, les secours ont pris en charge six blessés, dont trois dans un état grave : deux jeunes filles de 18 ans et un jeune homme de 21 ans, transportés au CHR de Lille.   

"Il y a une victime qui a été projetée à plus de 20 mètres dans les buissons".

Un témoin de la scène

"C’était un carnage, d’une violence inouïe", nous raconte un témoin de la scène, se remémorant l’atmosphère tendue et le choc. "Il y a une victime qui a été projetée à plus de 20 mètres dans les buissons"

Au lendemain de l'accident, une couverture de survie a été abandonnée sur le trottoir.
Au lendemain de l'accident, une couverture de survie a été abandonnée sur le trottoir. © Sergio Rosenstrauch / FTV

Le conducteur du véhicule, indemne, a dû être rapidement exfiltré par les policiers présents sur place pour éviter un lynchage. Il a été placé en garde à vue et une enquête a été ouverte.   

"C’est gens-là ne sont pas suffisamment punis"

Contacté ce matin, le maire de Libercourt n’en revient pas. "Pour eux, c’est un jeu mais c’est très dangereux, c’est de l’inconscience totale, avance Daniel Maciejasz. Ce qui s’est passé, c’est à peine croyable".   

Selon l’édile, les phénomènes de rodéos sauvages dans cette zone industrielle sont récurrents depuis le début de l’année et sont connus des autorités. Il avance une raison : la proximité du lieu avec l’échangeur autoroutier permettant aux participants de s’échapper rapidement si les forces de l’ordre interviennent.

durée de la vidéo: 01 min 48
Interview de Daniel Maciejasz, maire de Libercourt, après qu'un chauffeur ait percuté une foule réunie lors d'un rodéo urbain dans la nuit du 10 au 11 septembre 2021, faisant 6 blessés dont 3 dans un état grave.

Dernier exemple en date il y a quinze jours. "Plusieurs personnes ont été verbalisées, mais c’est un peu le jeu du chat et de la souris. Selon moi, ces gens-là ne sont pas suffisamment punis. Pour le moment, ils n’écopent que d’une amende de 135 euros alors qu’il faudrait au minimum immobiliser leur véhicule", dénonce le maire. Avec un seul et unique objectif : éviter de nouveaux drames. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers pompiers rodéos urbains