Athlétisme : "C'était un grand frère", Guy Drut rend hommage à son ami Michel Jazy mort à 87 ans

Originaire de Oignies (Pas-de-Calais), le coureur de fond Michel Jazy est mort ce 1er février 2024. Multiple recordman de France, d'Europe et du monde sur des distances allant du 800 au 5.000 mètres, il avait remporté l'argent aux Jeux olympiques de Rome en 1960. Son grand ami Guy Drut se souvient.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Michel Jazy est mort ce jeudi 1er février 2024 à l'âge de 87 ans. Détenteur de nombreux records nationaux et internationaux sur plusieurs distances de fond, il était devenu vice-champion olympique en 1960. Champion olympique du 110 mètres haies en 1974, son ami Guy Drut lui rend hommage.

"C'est simple. Michel, c'était un grand frère. Il avait une générosité exceptionnelle et une passion de la transmission", réagit celui qui est né dans la même commune de Oignies en 1950, quatorze ans après Michel Jazy.

Moi qui étais un peu fantasque et tête de mule, il m'a apporté la quiétude

Guy Drut

Champion olympique et ami de Michel Jazy

Les deux hommes ont noué une amitié qui avait débuté en 1967, à l'issue de la carrière sportive de Jazy. "Il y avait une vraie filiation, il était toujours auprès de moi. C'était un confident, un protecteur. Moi qui étais un peu fantasque et tête de mule, il m'a apporté la quiétude, la sérénité mais aussi la culture de la gagne", se souvient le champion olympique. 

Le beau geste de Jazy avant la finale olympique de Drut

Guy Drut se souvient d'un geste de son ami dont il se souvient parfaitement 50 ans après. "La veille de ma finale olympique à Montréal, Michel m'avait prêté sa chambre pour que je dorme tranquillement. Et le lendemain, après ma victoire, il s'était glissé parmi les journalistes pour nous amuser. Il avait aussi le sens de la plaisanterie. Mais quand il fallait être sérieux, il l'était."

Né en 1936, Michel Jazy avait explosé aux yeux du monde à Rome, lors des Jeux olympiques de 1960. Aligné sur le 1.500 mètres, il avait décroché l'argent derrière l'Australien Herbert Elliott. Deux ans plus tard, il remportait le titre européen sur la même distance. La même année, le Pas-de-Calaisien battait ses premiers records du monde, sur 2.000 et 3.000 mètres.

Quatre records du monde en 1965

Après des Jeux de Tokyo de 1964 où il a terminé au pied du podium, Michel Jazy a continué à affoler les chronomètres. En 1965, il bat pas moins de quatre records du monde avant d'être sacré champion d'Europe du 5.000 mètres et médaillé d'argent sur le 1.500.

Il avait mis fin à sa carrière sportive en 1966 en améliorant le record mondial du 2.000 mètres en 4 minutes, 56 secondes et 2 dixièmes. Au total, Michel Jazy aura détenu neuf records du monde. Aucun athlète français n'a fait mieux depuis.

Depuis plusieurs années, Michel Jazy vivait dans le pays basque et son état de santé l'empêchait de se déplacer. Guy Drut aurait aimé voir son ami se rendre aux Jeux olympiques de Paris à l'été 2024. "Avoir obtenu les Jeux à la maison, c'était une vraie victoire pour lui", termine son ami.