• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Dans le Pas-de-Calais, 40 voitures anciennes sorties de grange vont être vendues aux enchères

© Page Facebook Boidin Burgeat
© Page Facebook Boidin Burgeat

Une Jaguar de 1971, plusieurs Citroën DS, une Chrysler le baron de 1990… 40 voitures anciennes, dans des granges depuis plusieurs années, vont être vendues aux enchères le 13 octobre dans le Pas-de-Calais.
 

Par Richard Duclos

Dans le Pas-de-Calais, à une adresse gardée secrète pour l'instant, aura lieu le 13 octobre prochain une vente aussi insolite qu'exceptionnelle : 40 voitures anciennes, retrouvées dans des granges. Certains véhicules sont cabossés, et tous sont couverts de poussière, mais les amateurs le savent, l'occasion est trop belle pour la manquer.

La vente était d'ailleurs prévue pour le 29 septembre, mais face à l'engouement les organisateurs, l'étude d'huissiers Boidin et Burgeat, basée à Albert dans la Somme, ont dû la repousser de quelques semaines. Sur Facebook, leur post pour annoncer la vente a été partagé près de 2.000 fois. "En une semaine, nous sommes passés de 100 abonnés à 7.000 sur notre page", explique Jauffray Burgeat.
 


Les voitures se trouvent dans deux granges, dans le Nord et le Pas-de-Calais. Elles appartenaient toutes à un seul et même collectionneur. Dans le lot, entre autres : une Jaguar de 1971, une Mercedes 200D de 1968, une Daimler de 1956, une Porsche 924 de 1978, ou encore une Chrysler le baron de 1990, et une Ford escort cabriolet de 1983.

Les véhicules sont brièvement présentés dans des vidéos pour patienter jusqu'aux visites, qui auront lieu les 12 et 13 octobre. Tous ont déjà bien vécu :
 

Il y a un vrai intérêt pour les sorties de grange, les collectionneurs sont friands de ce genre de choses. Nettoyer les voitures et enlever la poussière, cela élèverait du charme.

 


La vente devrait être retransmise en live via le site Drouot. D'après Jauffray Burgeat, les voitures devraient être vendues entre 3.000 et 10.000 euros. Un expert est attendu mercredi 25 septembre pour estimer leur valeur. De nombreux collectionneurs ont déjà manifesté leur intérêt : "L'un d'eux a appelé pour proposer un chèque, pour tout prendre d'un coup", souligne Jauffray Burgeat.


 

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus