Saint-Martin-d'Hardinghem : une fouille archéologique révèle un manoir du Moyen-Âge

© France 3
© France 3

Une fouille archéologique menée dans un pré de Saint-Martin-d'Hardinghem ont révélé les restes d'une demeure episcopale, celle de l'évêque de Thérouane, qui l'a faite construire au XIVe siècle.

Par Quentin Vasseur

C'est une découverte exceptionnelle qui s'est faite sous les yeux des vaches, à Saint-Martin-d'Hardinghem. Les fouilles démarrées en 2016 ont exhumé un manoir épiscopal, la demeure de l'évêque de Thérouane datant du XIVe siècle.

On a des pièces où le décor est intégralement conservé


"C'est exceptionnel dans la mesure où les résidences secondaires d'évêques on en a très très peu fouillé en France et encore moins dans la région." confie Guy Flucher, responsable des opérations archéologiques à l'INRAP. Exceptionnel aussi grâce à la "très bonne conservation des sols. Là, on a des pièces où le décor est intégralement conservé."


Un bestiaire sur le carrelage


C'est surtout le cas du carrelage, où l'on retrouve tout un bestiaire médiéval, des lions aux aigles en passant par le basilic. Mais "On aura pas de symbolique" tempère Laëtitia Dalmau, responsable des opération d'archéologie au département du Pas-de-Calais.

"Les motifs retrouvés, même s'ils sont très nombreux, sont récurrents dans la typologie des pavements de l'Artois" ajoute l'archéologue. 

Il faudra encore quelques temps avant que les carreaux de pavage ne soient restaurés et exposés au public. Les archéologues vont poursuivre leurs recherches sur les fondations de cet ancien bâtiment.

 

Sur le même sujet

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus