Saint-Omer : François Decoster en lice pour le titre de meilleur maire du monde

François Decoster, maire de Saint-Omer, a été sélectionné pour le prestigieux titre de "meilleur maire du monde". Une "surprise" selon lui. Mais pas si surprenant que ça pour les habitants de la ville et son entourage, qui saluent son travail. 

François Decoster au Congrès des maires en novembre 2017.
François Decoster au Congrès des maires en novembre 2017. © JACQUES DEMARTHON / AFP

François Decoster (MoDem), maire de Saint-Omer, fait partie des 32 maires retenus pour le prestigieux titre de "meilleur maire du monde", remis par la City Mayor Foundation. Ce groupe de réflexion international récompense les élus pour leur travail auprès de leurs administrés et, cette année aussi, sur leur gestion de la crise sanitaire.

Pourtant, François Decoster, qui entame son second mandat, fait preuve d'humilité lorsqu'on lui demande ce qu'il pense de cette pré-selection. "C’était une surprise, on ne s’attendait pas à cela, se réjouit-il. Ça tombe dans un contexte très particulier où on a énormément à faire avec la crise sanitaire, à régler sans cesse de nouvelles urgences. Je le prends avec beaucoup de recul".

Selon lui, quelle que soit la taille de la commune, les questions sont assez identitiques, qu'il s'agisse de Grigny (Essonne) ou Grenoble (Isère), deux villes en France où les maires sont également en lice pour ce titre.  "Je ne vois pas là-dedans une compétition entre les maires, reconnaît-il. Généralement, on discute beaucoup entre nous. On est dans des situations où ça fait du bien d'échanger."

Quai du haut pont à Saint-Omer le 26 juin 2020.
Quai du haut pont à Saint-Omer le 26 juin 2020. © Frederik Giltay / FTV

Proximité en temps de crise sanitaire

Car depuis le début de la crise sanitaire - dont la gestion est un des critères de sélection du titre - le maire met les bouchées doubles pour "accompagner les habitants les plus fragiles, les plus isolés, obtenir des masques puis effectuer une campagne de vaccination efficace." Stéffie Decocq, adjointe déléguée au Service public municipal, note également des intitiatives comme "le portage de courses, les coups de fil aux personnes seules et la mise en place de lives Facebook", une vraie "recherche de proximité", selon elle. 

Mais les éloges ne viennent pas uniquement de son équipe. Parmi les habitants interrogés cette après-midi aussi sont satisfaits de son travail. Son travail, pour eux, a été positif de son premier mandat à la crise sanitaire. "Decoster, on le voit régulièrement dans les rues de la ville, affirme Emilie Lemoine, boulangère. Il est à l'écoute, très avenant. Il a été l'un des premiers à distribuer le masque et le rendre obligatoire sur la place." Une autre habitante, de son côté, témoigne de son "accessibilité", sa "présence" et son "bon travail". 

Il est à l'écoute, très avenant. Il a été l'un des premiers à distribuer le masque et le rendre obligatoire sur la place.

Emilie Lemoine, boulangère à Saint-Omer

Des propos corroborés par un promoteur immobilier qui a préféré garder l'anonymat : "le maire a su impulser des choses intéressantes pendant le premier confinement en faisant distribuer du gel et des masques dès le début, explique-t-il. Ou encore en appelant des personnes âgées ou isolées pour prendre de leurs nouvelles." 

Du côté de l'opposition, ce n'est pas le même son de cloche. Veronique Depledt, élue de l'opposition PS, lui reconnaît une "qualité de communicant" mais estime que ce titre de "meilleur maire du monde" est "bien trop important" pour l'associer à François Decoster. "Ça reste quand même un point positif pour Saint-Omer si ça arrive", admet-elle. 

Un maire présent et connecté

Les habitants interrogés notent également une proximité unique avec ses 14.300 administrés. "Envoyez-lui un message sur Facebook, vous avez une réponse dans la demi-heure qui suit, constate le spécialiste en immobilier. Même quand on est pas toujours d'accord avec lui, il répond." Emilie Lemoine renchérit en expliquant que "sa page Facebook est remplie, on est toujours au courant de tout en temps et en heure."

Il y a aussi ces "balades urbaines", des promenades dans la ville où François Decoster va à la rencontre des habitants, et répond à leurs questions "au lieu d'attendre pour devoir prendre rendez-vous", ajoute le promoteur immobilier. Stéffie Decocq met aussi en avant le dynamisme longtemps perdu que le maire a insufflé à la ville, un constat qui l'a poussé à se joindre à son équipe. "C'est ce qui a motivé mon engagement à ses côtés. Aujourd'hui, on a vraiment envie de venir à Saint-Omer, c'est devenu un point central où on veut se retrouver."

Envoyez-lui un message sur Facebook, vous avez une réponse dans la demi-heure qui suit.

Un promoteur immobilier de Saint-Omer

Et quand on demande à François Decoster si cette nomination lui met une pression supplémentaire, il préfère voir plus loin et se concentrer sur les impératifs actuels. "Ce qui me pousse à agir davantage, c'est quand on reçoit des messages d'angoisse, concernant la vaccination par exemple, et qu'on essaie de bousculer les lignes pour permettre au plus de monde de recevoir leurs doses."

De quoi rassurer les Audomarois en ces temps troubles, espère le premier magistrat de la ville, et convaincre le comité de lui décerner le titre de "meilleur maire du monde". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets