Etaples-sur-Mer : Emmanuel Macron chez Valeo pour présenter le plan automobile

Emmanuel Macron présentera mardi le plan de soutien à la filière automobile, durement éprouvée par la crise du coronavirus, dans une usine du groupe Valeo dans les Hauts-de-France, a indiqué lundi soir l'Elysée.

Emmanuel Macron, le 18 mai 2020
Emmanuel Macron, le 18 mai 2020 © FRANCOIS MORI / POOL / AFP
Le Président de la République a choisi Etaples-sur-Mer (Pas-de-Calais) pour présenter un plan de relance de l'automobile très attendu. Un choix logique puisque les Hauts-de-France sont la première région pour ce secteur : 50 000 emplois concernés. Valeo Etaples, équipementier automobile qui fabrique des alternateurs, emploi 1500 salariés. 

 Avant ce déplacement près de son fief familial du Touquet (Pas-de-Calais), le chef de l'Etat s'entretiendra à 9h15 avec Jean-Dominique Sénard, le PDG de Renault, à l'Elysée. Puis il réunira à 10h les acteurs de la filière automobile (constructeurs comme Renault, PSA ou Toyota, équipementiers et partenaires sociaux) pour faire le point sur l'impact de la crise et les moyens d'en sortir.

Les ministres Bruno Le Maire (Economie), Elisabeth Borne (Transition écologique) et Muriel Pénicaud (Travail) ainsi que la secrétaire d'État à l'Économie Agnès Pannier-Runacher participeront à ces échanges qui réuniront une trentaine de personnes dans deux salles de l'Elysée pour respecter les consignes de distanciation. C'est à l'issue de cette réunion de travail que le président et les ministres "rendront les arbitrages sur le plan", a précisé l'Elysée. Le soutien sera notamment lié à des engagements des entreprises sur le maintien en France de la production, de l'emploi et du savoir-faire, a ajouté la présidence.


Marché divvisé par 4


La présentation de ce plan par Emmanuel Macron, attendu à Etaples à 15 heures avec Bruno Le Maire et Elisabeth Borne, intervient trois jours avant celle du plan d'économies de deux milliards d'euros que doit dévoiler vendredi le groupe Renault. "Soutenir et sauver Renault c'est soutenir et sauver la filière automobile", qui pèse en France 400 000 emplois industriels directs et 900 000 avec les services, souligne l'Elysée.

Selon un journaliste de La Voix du Nord, Xavier Bertrand de la région Hauts-de-France, n'a pas été invité à ce déplacement présidentiel.

Bruno Le Maire a expliqué ces derniers jours que le plan de soutien serait orienté vers les technologies vertes et a réclamé en échange une relocalisation de productions en France. L'usine Valeo Equipements électrique moteurs d'Etaples est spécialisée dans la fabrication d'alternateurs pour les constructeurs automobiles. Son activité a été fortement affectée ces deux derniers mois par la baisse des commandes, mais a récemment repris.

Le marché automobile européen a été divisé par quatre en avril après une chute de moitié en mars, comparé à l'an dernier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emmanuel macron politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter