VIDÉO. Wizernes : une machine remise en route après cinq ans d'arrêt dans la papeterie Wizpaper

Le redémarrage de l'activité a été plus rapide que prévu, et une des machines, endormie depuis cinq ans, a repris du service. 

Il a fallu seulement cinq mois pour remettre cette machine en route.
Il a fallu seulement cinq mois pour remettre cette machine en route. © FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS
Les bobines de papier se chargent à nouveau sur la machine de l'entreprise Wizpaper, à Wizernes (Pas-de-Calais). Après cinq ans d'arrêt, cette machine fonctionne à nouveau, un "exploit" selon le président de l'entreprise, Édouard Bréban. 

"On nous avait annoncé 18 mois de travaux avec plus 50 personnes pour l'utiliser à nouveau, et on l'a redémarré en 5 mois avec une vingtaine de personnes. La machine avait été arrêté très proprement, cela a permis de réduire le délai", précise le président de Wizpaper. 

D'anciens salariés de l'usine Arjowiggins

Mais ce sont également grâce aux salariés que cette machine a pu si vite reprendre du service. Parmi eux, beaucoup sont d'anciens employés de l'entreprise Arjowiggins, papetier dont les usines ont été fortement touchées par des plans sociaux. Ils ont ensuite été repris par l'entreprise du Pas-de-Calais et ont pu apporter leur savoir-faire, notamment lorsqu'il a fallu réveiller la machine endormie. "Ils avaient des compétences et connaissaient la machine", insiste Édouard Bréban. 

Éric Nedoncelle, ex-employé d'Arjowggins est ainsi revenu à la papeterie de Wizernes, alors qu'il était embauché ailleurs : "Ça a été mon premier travail, donc j'ai voulu revenir ici. On y a mis de l'énergie, du cœur, ça fait partie de la famille."
Wizpaper, remise en route d'une machine arrêtée pendant 5 ans à Wizernes dans le Pas-de-Calais ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Un redémarrage de l'activité avec des emplois à la clé

Les propriétaires de la papeterie sont à la tête d'une société d'emballage dans l'Audomarois, Be Paper. Près de 10 millions d'euros ont été investis pour faire redémarrer l'activité.

Henri Bréban, président de Be Paper, l'assure : "L'année dernière, nous avons créé 100 emplois, c'est une satisfaction. On est une entreprise familiale et l'essentiel, c'est de pouvoir dire que nous faisons travailler 300 personnes."

Un résultat plus écologique et moins cher

Le passage pour l'entreprise du papier à écrire au papier ondulé (spécialement fait pour les cartons) a été accompagné d'une bonne surprise pour l'entreprise. "Nous avons eu l'énorme chance de découvrir une qualité que nous ne soupçonnions pas en préparant le projet", précise Damien Bridoux, directeur général de l'usine Wizpaper. 

Un papier plus écologique, moins cher au mètre carré qui est en pleine évolution dans un secteur porteur : le développement du commerce en ligne et l'avènement du papier recyclé à la place du plastique assurent à cette papeterie du Pas-de-Calais, fondée en 1834, un bel avenir .
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter