L'extension de la plateforme de compostage d'Achery dans l'Aisne fait polémique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécilia Sanchez

L'association «Bienvenue à Achery et ses environs» a recueilli plus de 300 signatures contre le projet d'extension de la plateforme de compostage d'Achery. Une pétition que les opposants au projet ont remise au commissaire-enquêteur en charge de l'enquête publique.

Au coeur du conflit, la plateforme de compostage d'Achery (Aisne), située à 600 mètres de la commune. La société PCVF traite 10.000 tonnes de compost, un mélange de fientes de volailles et de lisiers porcins en provenance de Belgique. Installée depuis un an, elle voudrait maintenant s'étendre pour traiter huit fois plus de compost, soit 80.000 tonnes.

Odeurs nauséabondes

Les riverains s'inquiètent. Ils pointent du doigt les mauvaises odeurs, l'augmentation du trafic routier, la dévalorisation des maisons alentour et les risques de pollution des sols. Certains expliquent ne plus pourvoir étendre leur linge ni manger à l'extérieur. Une infirmière évoque même des futures pathologies respiratoires pour les habitants qui auront respiré ces odeurs. 

Le responsable de la plateforme veut rassurer : un canon pour neutraliser les odeurs va être testé dans les prochains jours. Désormais, l'extension ou non de la plateforme est entre les mains du préfet, qui tranchera d'ici la fin du mois de mars, après la consultation du rapport de l'enquête publique.

durée de la vidéo: 02 min 34
Les habitants d'Achery dans l'Aisne s'opposent à l'extension de la plateforme de compostage