Histoires 14-18 : l'errance des pastels de Maurice Quentin de la Tour

En 1914, les pastels de Maurice Quentin de la Tour tombent sous les mains des Allemands. En 1917, ils sont transférés dans un magasin de Maubeuge, "Au pauvre Diable" reconverti en musée.  

Par Halima Najibi

Notre histoire 14/18 nous raconte l'odyssée de tableaux très convoités : les pastels de Maurice Quentin de la Tour. Vous connaissez cet artiste : son visage ornait les billets de 50 francs, autrefois. Ce pastelliste avait légué ses oeuvres à sa ville natale. Quand Saint-Quentin a été occupée, les Allemands se sont emparés des pastels et ont décidé d'en faire la publicité.

Histoires 14-18 : L'errance des pastels de La Tour
Source archives : - Collection Musée Antoine Lécuyer - Bibliothèque de Saint Quentin - BDIC/MHC - Pathé Gaumont  - France 3 - D. Patinec

 

Sur le même sujet

A Creil, la nature au centre de l’école à l’espace enfance Danielle Mitterrand

Les + Lus