Beauvais : des vidéos violentes de bagarres entre collégiens diffusées sur les réseaux sociaux

Les jeunes se défient et s'encouragent à se battre, puis diffusent les vidéos sur les réseaux sociaux. / © Capture d'écran Le Parisien TV
Les jeunes se défient et s'encouragent à se battre, puis diffusent les vidéos sur les réseaux sociaux. / © Capture d'écran Le Parisien TV

Depuis quelques jours, des vidéos de violentes bagarres entre collégiens de Beauvais sont diffusées sur une page Facebook. Un phénomène qui inquiète les autorités. 

Par Romane Idres

Les images sont choquantes : des pré-ados et des ados, filles et garçons, qui se battent dans la rue avec une violence inouïe. Sur certaines images, on voit un jeune par terre roué de coups. Filmées par des camarades de classes, les vidéos se retrouvent ensuite sur les réseaux sociaux. A la fin du mois de mai, une page Facebook a été créée pour les recenser.

Des passages à tabac filmés sur les réseaux sociaux dans l'Oise
Opale Von Kayser, Jérôme Arrignon, Mathieu Krim ;

Une enquête ouverte


La mairie de Beauvais s'est rapidement saisie de l'affaire. "Nous avons été alertés après une bagarre qui s'est déclenchée sur la place Foch.", raconte Alexandre Papion, directeur prévention et sécurité à la Ville. "La police est intervenue, et un peu plus tard, le fils d'un de nos agents a signalé que la vidéo de la bagarre tournait sur Snapchat."

Le réseau social, très prisé par les collégiens, permet d'envoyer instantanément des vidéos éphémères. "Les adultes sont peu présents sur Snapchat, c'est sûrement pour ça que nous ne nous étions pas rendu compte de ce qui se passait.", admet Alexandre Papion. Difficile alors de savoir quand le phénomène a commencé. Après cette alerte, les services de la ville se sont renseignés et sont tombés sur une page Facebook créée récemment.

Ils ont immédiatement informé le parquet qui a ouvert une enquête, confiée à la police nationale. Elle devra identifier les meneurs, et déterminer si les jeunes impliqués ont été forcés ou non à participer à ces combats de rue. 

Opération prévention


Les établissements scolaires ont également été alertés par la mairie. "Grâce aux commentaires sous les vidéos, nous avons pu facilement identifier certaines personnes impliquées", explique le directeur prévention et sécurité. "Certains établissements ont pris des sanctions, convoqué les familles, et entrepris des actions de prévention. D'autres, moins nombreux, ont estimé qu'ils n'avaient pas à intervenir, car ces bagarres ont eu lieu sur la voie publique et non au sein du collège."

La mairie entend également alerter l'inspecteur d'académie et mettre en place un groupe de travail pour trouver des moyens d'actions. "Quand on voit les commentaires, on se rend compte que les jeunes ne voient pas le problème et trouve ça presque normal", déplore Alexandre Papion. "Il faut non seulement comprendre ce qui pousse les jeunes à en arriver là, déterminer s'il s'agit de jeunes en difficulté qu'on pourrait mieux accompagner, mais aussi sensibiliser les élèves à l'utilisation des réseaux sociaux."

La page Facebook a depuis disparu. On ne sait pas si elle a été signalée ou si l'auteur, qui n'a pas encore été identifié, l'a supprimée de lui-même lorsque l'affaire est sortie dans la presse. 


Sur le même sujet

Les + Lus