Ouverture du procès en appel de Romuald Alliote

Romuald Alliote reconnaît qu'il avait l'intention de tuer sa femme. L'enjeu de ce nouveau procès : démontrer qu'il a agit par passion amoureuse, il plaide donc l'altération mentale au moment des faits. La victime, de son côté, attend des explications mais aussi des excuses.

Par Jennifer Alberts

Le 9 novembre 2010, Romuald Alliote, un amiénois de 33 ans à l'époque, était condamné à 25 ans de prison pour tentative de meurtre sur sa compagne. Il avait fait feu à 5 reprises sur Angélique, aujourd'hui lourdement handicapée. Il avait fait appel. 

Toxicomane, passionné d'armes à feu, violent, Romuald Alliote n'avait pas supporté que sa compagne, Angélique, décide en février 2008 de le quitter avec leur petite fille, âgée de 3 ans à l'époque des faits.

Le jour où Angélique lui annonce sa décision, une dispute éclate. Romuald Alliote préfère "exécuter", selon les mots du procureur lors du premier procès, plutôt que de la voir partir. Il lui tirera 5 balles à bout touchant dont 3 dans le front.

DMCloud:31821
JT RAPPEL DES FAITS PROCES ALLIOTE


Angélique survivra malgré tout à cette tentative de meurtre mais elle en gardera toute sa vie les séquelles: lourdement handicapée, elle est hémiplégique et  parle avec difficulté.

Lors de son premier procès devant les Assises de la Somme, Romuald Alliote avait été condamné à 25 ans de prison avec une peine de sûreté des 2/3.

Voyez ce reportage lors des réquisitions le 9 novembre 2010:

DMCloud:31385
Nov 2010: 25 ans requis contre R.Alliote
Avec Me Fayein-Bourgois, avocate de la défenseb et Me Daquo, avocat des parties civiles


Sur le même sujet

Les + Lus