• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Malik Adjout ne fera pas appel

Malik Adjout (à gauche) avait agressé Estelle et sa mère à leur domicile (à droite) à Beauvais dans l'Oise. / © France 3 Picardie
Malik Adjout (à gauche) avait agressé Estelle et sa mère à leur domicile (à droite) à Beauvais dans l'Oise. / © France 3 Picardie

L'homme de 34 ans avait été condamné l'année dernière à la réclusion criminelle à perpétuité par les assises de l'Oise pour tentative d'homicide sur une mère et sa fille, à Beauvais en 2010.

Par Nathalie Tissot

Quelques jours après le verdict, fin mars 2014, Malik Adjout annonçait qu'il allait faire appel. Il avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par les assises de l'Oise pour la double tentative d'homicide sur une mère et sa fille à Beauvais dans l'Oise. Un an plus tard, il aura finalement renoncé, mettant un terme à la procédure judiciaire, éprouvante pour les deux victimes. L'une d'elle témoignait lors du procès : "Je crois que tous ces tableaux d'horreur, il faut que ça cesse (...) que ça s'arrête."

Assises de l'Oise à Beauvais : procès de Malik Adjout
Un reportage de Christelle Juteau, Gilles Bezou et Léo Ségala; avec : Odile Villerelle Victime; Renaud Devilliers Avocat des victimes; Sandrine Makarewicz Avocate de Malik Adjout


Les faits


En juillet 2010, une mère et sa fille avaient vécu un véritable calvaire. Agressées à leur domicile rue des Capucins à Beauvais, elles avaient été victimes d'un déferlement de violences de la part de leur agresseur : coups de couteau, de pèse-personne, de bouilloire. Elles seront également aspergées de produits ménagers. L'homme finira par laisser ses victimes en emportant des objets.

Malik Adjout était récidiviste


Interpellé quelques jours plus tard par la police, Malik Adjout avait déjà passé plusieurs années derrière les barreaux, condamné pour vol avec violence et agressions sexuelles. Il avait été remis en liberté sous contrôle judiciaire, deux mois avant l'agression d'Estelle, 25 ans et de sa mère Odile, contre l'avis du parquet. Pour brouiller les pistes il avait donné une fausse adresse aux autorités.

Malik Adjout, polémique de sa remise en liberté
Un reportage de Yannick Le Gall, Gontran Giraudeau et Fabien Desgradins. Avec Thierry Thavard, avocat de Malik Adjout.

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus