Plus de radars dans l'Oise pour lutter contre la mortalité sur les routes

La préfecture de l'Oise a enregistré une augmentation inquiétante du nombre de morts sur les routes du département en 2015. 73% de plus qu'en 2014. Un chiffre qui avait pourtant baissé ces dernières années. Pour faire face à cette triste recrudescence, les autorités annoncent plus de radars.

Alors que l'enterrement de trois jeunes lycéennes, décédées la semaine dernière dans un dramatique accident, doit avoir lieu en fin de semaine, la préfecture a annoncé ce mardi 20 octobre une augmentation inquiétante du nombre de tués sur les routes de l'Oise : 52 depuis le début de l'année, 22 de plus qu'en 2014 à la même date. 

Sur le département, les résultats de la sécurité routière avaient pourtant connu des évolutions favorables ces trois dernières années. Selon la préfecture, la première cause des accidents mortels sont liées à des conduites addictives, sous l'emprise de l'alcool ou des stupéfiants. Les plus touchés sont les jeunes. Les moins de 25 ans représentent 31% des tués en 2015.


Par ailleurs, les nombres d’accidents et de blessés sont eux aussi en hausse par rapport à la même période en 2014 : 20 accidents (+ 7 %)  et 11 blessés (+ 2,7 %) de plus.

Plus de radars pour limiter les comportements à risque


Des radars sont en cours d’installation à Fontaine Chaalis, Trie-la-Ville, Ons-en-Bray, Chamant, Francastel, Beaurains-les-Noyons, Hermes, Auteuil, Tricot, St Germer de Fly, Boubiers, Blincourt.

Trois « radars mobiles de nouvelle génération » seront également en activité sur tout le département. Il s'agit d'un appareil embarqué à bord d'une voiture banalisée, impossible à repérer par les automobilistes. Ce dispositif cible avant tout les conducteurs responsables de grand excès de vitesse.

Un reportage de Christelle Juteau, Floriane Olivier et Mathieu Krim. Avec Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière; Catherine Sabbagh, représentante des maires de l'Oise et Philippe Van Den Driessche, formateur conduite.

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité