Une prime de 1500 euros pour les employés de Saverglass (Oise) après le rachat par Carlyle

Une prime de 1.500 euros va être attribuée à chaque employé de Saverglass, verrier spécialisé dans la fabrication de bouteilles de luxe basé à Feuquières (Oise), racheté le 17 mars par le fonds d'investissements Carlyle. 

"Il y a une cession avec Carlyle et ça dégage une plus value, il me parait tout à fait normal qu'une partie aille à ceux qui ont contribué à la dégager", explique Loïc Quentin de Gromard, PDG de Saverglass.

"Ca représente une somme de 1.500 euros net par employé qui se transforme en 2.000 euros, s'il y a un apport dans le Plan épargne groupe, soit un cout de six millions d'euros pour la société, ce qui n'est pas négligeable", a-t-il ajouté. 

Carlyle avait racheté Saverglass pour une valeur d'entreprise de 560 millions d'euros.

Satisfaction des syndicats 


Cette décision a provoqué la satisfaction des syndicats, à l'instar d'Arnaud Rascol de la CFDT. "C'est une demande de la direction à nos nouveaux actionnaires pour valoriser les collaborateurs de l'entreprise au vu de sa bonne situation", détaille M. Rascol. 

"C'est extraordinaire, j'en ai discuté autour de moi avec des amis, des entrepreneurs ... Des entreprises qui font ça, je n'en connais pas d'autres ! C'est quelque chose d'exceptionnel", réagit le syndicaliste

Saverglass, "leader mondial" de la verrerie de luxe 




Basé à Feuquières, dans l'Oise, Saverglass emploie près de 2.600 personnes. La société, créée en 1897, conçoit, fabrique et décore des bouteilles et carafes de luxe en verre pour vins et spiritueux, ainsi que pour la parfumerie et les cosmétiques.

Disposant de six verreries et usines de décoration de bouteilles en France et une aux Emirats Arabes Unis, elle commercialise près de 700 millions de bouteilles par an dans plus de 80 pays.

Le groupe a dégagé en 2014 un chiffre d'affaires de 395 millions d'euros. Selon son PDG, Saverglass détient 60% de parts de marché dans le monde sur le secteur des bouteilles de luxe. "On est leader mondial de cette niche", a dit M. De Gromard.

Avant Caryle, le fonds Astorg Partners avait pris les rênes de l'entreprise en 2011, acquérant 75% du capital, les 25% restants étant détenus par les employés de Saverglass.