Abbeville: la cloche de l'église St Jacques restituée à la ville

Elle avait failli être vendue aux enchères à Paris en juin dernier. Mais cette cloche de l'église St Jacques d'Abbeville a finalement été restituée à la ville: la loi n'autorise pas la vente des biens publics dits inaliénables. 

Par Jennifer Alberts

C'est un antiquaire qui l'avait achetée et mise aux enchères à l'hôtel Drouot en juin dernier. Mais la cloche avait finalement été retirée de la vente, suite au signalement par le Collectif Saint-Jacques auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturels.

L'antiquaire a du restitué gratuitement la clocche à la ville d'Abbeville: en tant que bien mobilier historique et culturel, la cloche de l'église St-Jacques est considérée comme un bien public mobilier inaliénable. 
Elle ne peut donc être vendue car elle n'appartient à personne...

La municipalité d'Abbeville a présenté officiellement la cloche ce mercredi à 16h, ainsi d'autres objets récupérés dans l'église St Jacques avant sa déconstruction.

Une exposition des objets de l'église St Jacques est organisée du 3 au 15 septembre au Carmel rue des capuçins: la cloche sera exposée dans la chapelle. Elle sera ensuite remisée avant de lui trouver une affectation. 

Deux options s'offrent à la ville: soit la ré-accrocher dans un lieu de culte soit l'exposer. Le choix dépendra de l'état de la cloche et de l'avis de l'expert accrédité par le Ministère de la Culture.

Quant à Jacqueline, la plus grosse cloche de l'église St Jacques, elle a été classée au titre du patrimoine historique.


Qu'est-ce que le domaine public mobilier ?

Le domaine public mobilier comprend les biens  culturels, qui présentent un intérêt public du point de vue de l'histoire,  de l'art, de l'archéologie, de la
science ou de la technique comme par exemple les archives publiques ou les collections de musées. Tous ces biens sont donc inaliénables et imprescriptibles.

A lire aussi

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus