Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux

L'objectif principal de cette journée est de sensibiliser le maximum de personnes à cette grande cause de santé publique en les incitant à composer le 15 dès l'apparition des premiers symptômes.Et inciter le grand public à surveiller sa tension artérielle, principal facteur de risque des AVC.

Affiche AVC
Affiche AVC © France 3 Picardie
L'accident vasculaire cérébral est de plus en plus fréquent : 150 000 nouveaux cas chaque année et il touche toutes les tranches d'âge même les enfants.

C'est également la première cause de handicap acquis chez l’adulte : environ 500 000 personnes souffrent au quotidien des séquelles d’un AVC. C'est pourquoi il est important de repérer les signes : visage paralysé, impossibilité de bouger et trouble de la parole.

durée de la vidéo: 01 min 49
Amiens : Journée mondiale AVC

A savoir, un diagnostic précoce et une prise en charge rapide permettent de réduire la mortalité de 30 % et limitent la gravité des lésions. 

Quelques signes avant-coureurs peuvent nous mettre en garde : 
-perte de conscience
-étourdissements et perte soudaine d'équilibre
-perte de sensibilité, paralysie ou engourdissement brutaux d'un côté du corps
-difficultés soudaines à s'exprimer ou à comprendre
-perte de l'attention
-diminution très brutale de la vision d'un œil
-mal de tête d'une intensité exceptionnelle accompagné parfois de vomissements

De même que les principaux facteurs de risque de survenue d'un AVC identifiés :
-hypertension artérielle (HTA) - la moitié des AVC surviennent sur une HTA chronique
-tabagisme (facteur de risque de l'athérosclérose carotidienne)
-hypercholestérolémie
-diabète
-alcoolisme chronique
-contraceptifs oraux

Ces facteurs de risques sont tous sont accessibles à la prévention. Quelques conseils pour prévenir l'attaque cérébrale et réduire au maximum le risque :

-faire régulièrement contrôler sa tension artérielle
-bien suivre son traitement médicamenteux en cas d'hypertension
-faire régulièrement contrôler son taux de sucre et de cholestérol sanguins
-arrêter de fumer et modérer sa consommation d'alcool
-bien manger, bien bouger
-consultez son médecin en cas de battement cardiaques irréguliers ou de palpitations cardiaques.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter