Jugée pour le meurtre de son mari à Abbeville en 2013

Une femme est jugée à partir de ce lundi 9 mars aux assises de la Somme à Amiens pour le meurtre de son mari en mai 2013 à Abbeville. L'accusée aurait endormi sa victime à l'aide de somnifère avant de lui tirer une balle dans la poitrine. 

Les faits remontent au 9 mai 2013. Ce jeudi-là, en fin d'après-midi, Michèle Savary est accusée d'avoir endormi son mari à l'aide de somnifère avant de lui tirer une balle dans la poitrine à l'aide d'une carabine, à la lisière d'Abbeville dans une zone de marais privés.

Notre reportage diffusé le 11 mai 2013 : 

Un reportage de Cathy Colin, Stanislas Madej et Mathieu Krim. Avec Guillaume Demarcq, avocat de Michèle Savary.

La femme, âgée de 65 ans à l'époque, reconnaît les faits. Au fil des interrogatoires au Palais de justice d'Amiens, elle a parlé de violences conjugales répétées pour lesquelles elle n'avait déposé qu'une main courante sans suites. "C'est quelqu'un qui a fait l'objet d'un certain nombre de sévices qu'elle a du mal à dire et qui sont pour autant à l'origine des faits qu'elle a commis", avait expliqué son avocat en 2013. Le couple, alcoolisé au moment des faits, était marié depuis 48 ans. Ensemble, ils avaient eu cinq enfants. 

Un reportage de Pierre-Guillaume Creignou, Henri Desaunay, Sébastien Le Fur. Avec Guillaume Demarcq, avocat de Michèle Savary.

Michèle Savary est jugée aux assises de la Somme à Amiens jusqu'au mercredi 11 mars. Pour assassinat, elle encoure jusqu'à la réclusion criminelle à perpétuité.