• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Friville-Escarbotin (Somme) : un magasin d'informatique attaqué à la voiture bélier

© Julien Guéry
© Julien Guéry

Les faits se sont déroulés tôt ce samedi 4 avril sur la zone d'activité du Parc à Friville-Escarbotin dans la Somme. Le patron de l'entreprise d'informatique attaquée estime le préjudice à 30 000 € rien que pour le matériel volé ou détérioré. 

Par Nathalie Tissot

Mickaël Jupin est écoeuré. Il a monté son magasin à Friville-Escarbotin il y a sept ans. C'est la première fois qu'il est victime d'une telle attaque. "Je ne m'y attendais pas, surtout à Friville-Escarbotin. Sachant où on est situé, c'est forcément des gens qui connaissent le magasin. "

Cambriolage dans un magasin d'informatique
Un reportage de Julien Guéry, Jérôme Arrignon, Cédric Delangle. Avec Mickaël Jupin, directeur - ABC informatique.

Vers 5 heures du matin ce samedi 4 avril, des voleurs ont défoncé avec une voiture a priori volée le grillage qui mène à la boutique avant de "rentrer à pleine vitesse dans la porte de nos stocks", raconte le propriétaire. Des armoires, remplies de matériel informatique, tombent. Les voleurs se dirigent ensuite vers la vitrine qu'ils percutent avec le véhicule.

Alertés par l'alarme du magasin, les gendarmes arrivés sur les lieux, ne trouvent que la voiture vide, encore encastrée dans la vitrine. L'établissement ne dispose pas de caméra de surveillance mais ses voisins, si. Ces enregistrements pourraient permettre de retrouver la trace des voleurs.

La voiture bélier qui a servie aux voleurs. / © Mickaël Jupin
La voiture bélier qui a servie aux voleurs. / © Mickaël Jupin


Au total, 15 ordinateurs portables ont été volés. "Ils sont inutilisables puisqu'ils n'ont pas de batterie ni de chargeur et portent un numéro de série", déplore Mickaël Jupin pour qui les dégâts sont considérables. Rien qu'en matériel volé ou endommagé il estime le préjudice à 30 000 €. Mais c'est sans compter les détériorations de la boutique. 

Le patron de l'entreprise a déjà contacté son assureur qui a dépêché un gardien pour surveiller les lieux jusqu'à mardi matin, date à laquelle Mickaël Jupin espère rouvrir, au moins pour la partie dépannage. Son entreprise compte 18 salariés. "Il faut se battre. La plupart des salariés sont venus aujourd'hui pour m'aider." 

A lire aussi

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus