Cet article date de plus de 6 ans

Procès des 9 militants anti 1000 vaches : amendes et jusqu'à 5 mois de prison avec sursis

Le tribunal correctionnel d'Amiens a rendu son jugement hier, les 9 militants de la Confédération Paysanne écopent d'amendes et jusqu'à 5 mois de prison avec sursis. Ils étaient poursuivis pour dégradation en réunion, incitation à la dégradation en réunion, vol, recel, refus de prélèvement ADN,
Procès des 9 militants de la Confédération Paysanne
Procès des 9 militants de la Confédération Paysanne © France 3 Picardie
Hier mercredi 28 octobre des milliers de personnes se sont déplacées de toute l'hexagone pour soutenir les 9 militants. En mai 2014, les prévenus avaient dégradé une partie de la ferme usine de Drucat dans la Somme près d'Abbeville, des faits qualifiés par la Confédération paysanne de « démontage » d'une partie des installations de traite, et que le directeur d'exploitation a qualifié, lui, de « saccage » ayant coûté des dizaines de milliers d'euros.

durée de la vidéo: 01 min 26
Amiens : jugement des 9 militants de la Confédération Paysanne





Parallèlement à ce procès, un village de manifestants avait été installé devant le palais de justice. Les militants ont également fait le procès de ce qu'ils appellent « l'industrialisation de l'agriculture ». Parmi les personnalités politiques venues soutenir les 9 militants, José Bové, député européen et ancien de la Confédération paysanne, la députée de la Somme Barbara Pompili, qui a témoigné au procès des 9 prévenus, la secrétaire nationale Emmanuelle Cosse et la députée européenne Karima Delli, ou encore Clémentine Autain, du Front de Gauche.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice