Une pluie de réactions après la mort de Fabien Thiémé, maire communiste de Marly

Suite au décès de Fabien Thiémé, maire de Marly et membre du Parti communiste français, de nombreuses personnalités politiques ont partagé leur tristesse sur les réseaux sociaux. 

De nombreux hommes politiques se sont exprimés à la suite du décès de Fabien Thiémé.
De nombreux hommes politiques se sont exprimés à la suite du décès de Fabien Thiémé. © Arthur Bart/ Claude Truong-Ngoc/ Zouhair Nakara / Max 59116 / Anov Tommy / Thierry Thorel MaxPPP.
De nombreuses réactions ont suivi la mort de Fabien Thiémé, une figure importante du Parti communiste français dans le Nord. 
 

Les réactions du Parti communiste français (PCF)


Le secrétaire national du PCF s'est dit "choqué". "Nous perdons un ami, un camarade, un élu proche et très humain, qui partageait avec force sa belle passion pour les gens et pour sa ville qu'il aimait tant."
 

Le sénateur du Nord, Eric Bocquet a lui aussi présenté ses condoléances. 
 


"Un homme au service des autres"


Grand rival de Fabien Thiémé, Jean-Louis Borloo qui lui a ravi le siège de député du Nord en 1993 s'est lui aussi exprimé : "C'est un très grand républicain qui s'inscrit dans la tradition française de la défense de la classe ouvrière et des plus modestes d'une manière générale. Un homme timide, généreux, pudique. Nous avions des relations excellentes même lorsque nous avons été opposés lors des rendez-vous démocratiques" a ajouté l'ancien maire de Valenciennes. "On a fait l'agglomération de Valenciennes ensemble".

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France a tenu à rendre hommage à l'ancien député du Nord : "le Valenciennois perd un élu engagé, fidèle à ses convictions, porte-voix des habitants et des combats de ce territoire."
 

La maire de Lille, figure du Parti socialiste, Martine Aubry, regrette un homme qui "va manquer à ce que la politique a de noble".
 

La première secrétaire fédérale du PS du Nord, Martine Filleul, s'est dit émue après l'annonce du décès de Fabien Thiémé avec qui elle "a eu plaisir à travailler au département du Nord. Il aimait passionnément sa ville, ses concitoyens et se battait chaque jour pour améliorer leurs quotidiens."
 

Patrick Kanner, ancien ministre, président du Groupe socialiste et Républicain au Sénat et conseiller départemental du Nord a salué un "homme au service des autres." Il lui avait remis la légion d'honneur en 2017. 
 
Le maire de Valenciennes et président de Valenciennes métropole, Laurent Degallaix, a applaudi cette "figure emblématique du paysage politique Valenciennois. J'ai partagé avec lui quelques combats mais aussi beaucoup d'aventures pour la transformation de Marly, ville qu'il aimait tant..."
 
Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord, a mis en avant des souvenirs partagés avec le maire de Marly : "Je l'ai connu jeune député du Valenciennois avant la tornade Borloo [Jean-Louis Borloo, candidat vainqueur à la députation du Nord face à Fabien Thiémé, ndlr] nous avons siégé longtemps ensemble au département. Homme de conviction, communiste en quête d'idéal, il nous laisse désemparés."
 
Si le candidat Les Républicains à la mairie de Lille, Marc-Philippe Daubresse, a reconnu des "différences politiques", mais regrette la disparition de Fabien Thiémé avec qui il partageait ses"soucis de maire. Serviteur infatigable de sa commune c'était un grand humaniste."
 

Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Rassemblement national a lui aussi réagi et a voulu rendre "hommage à son engagement pour notre territoire durant de si nombreuses années."
 
Adrien Quatennens, lui aussi député du Nord mais pour La France insoumise, a twitté plus tard dans la matinée. 
 


Les habitants de Marly émus

 
Les réactions des habitants de Marly après le décès de leur maire, Fabien Thémié ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Les drapeaux de la mairie ont été mis en berne. "Depuis ce matin et hier soir, le téléphone n'arrête pas de sonner et les gens remercient tout ce qu'il a fait pour la ville de Marly", raconte émue, Marie-Thérèse Hourez, première adjointe à la mairie de Marly. "Il a, des fois, été tellement critiqué par des gens qui racontaient n'importe quoi, et ça l'a fait souffrir car lui, ce qu'il voulait, c'était l'intégrité."

Chez les habitants de Marly, la surprise règne : "Je suis surpris du décès de monsieur Thiémé, sachant que c'était un grand homme au niveau de la commune et une personne très humaine" reconnaît un passant. Pour cette Marlisienne, "ça choque tout le monde, on ne pensait pas à ça. [...] Il est parti trop jeune, 67 ans, c'est jeune, franchement je ne comprends pas."

Une cérémonie d'hommage publique devrait être organisée dans les prochains jours par l'équipe municipale. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique décès parti communiste