Cet article date de plus de 4 ans

La police belge repêche 1,25 tonne de cocaïne au large d'Ostende

La police belge a repêché une grosse quantité de cocaïne au large d'Ostende, le dimanche 2 avril. Au total, ce sont 25 sacs contenant chacun 50 kg de cocaïne qui ont été saisis. Leur valeur marchande s'élèverait à près de 60 millions d'euros.
Les autorités ont été alertées dimanche par un navire danois qui avait repéré le paquet suspect.
Les autorités ont été alertées dimanche par un navire danois qui avait repéré le paquet suspect. © Focus WTV
La police a repêché dimanche au large de la Belgique 1,25 tonne de cocaïne d'une valeur marchande "d'au moins 60 millions d'euros", a indiqué jeudi le parquet de Bruges (nord-ouest). Selon le média flamand Focus WTV, les paquets ont été repêchés au large d'Ostende

La drogue était répartie dans 25 sacs contenant chacun 50 kg de cocaïne flottant à la surface dans les eaux territoriales belges, a précisé le parquet, cité par l'agence Belga.

La même source ajoute que les autorités n'ont pas identifié "quel navire a déchargé ces paquets dans la mer et qui devait venir les récupérer avec de plus petits bateaux". Aucun suspect n'a été interpellé à ce stade et la drogue a été détruite, selon le parquet qui a ouvert une enquête.

La chaîne flamande Focus WTV a filmé une partie de l'intervention de la police belge.

Reportage de WTV Focus saisie de drogues ©Focus WTV

La vidéo ne s'affichera pas si l'extension Adblock est activée sur cette page.

Des paquets repérés par un navire danois


C'est l'équipage d'un navire danois qui a aperçu dimanche 2 avril des paquets suspects flottant en mer et a alerté les autorités. Le parquet a estimé la valeur de revente de cette quantité de drogue en Belgique à "au moins 60 millions d'euros".

Cette méthode n'est pas nouvelle mais elle se rapproche de plus en plus de nous


En mars 2015, quelque 960 kilos de cocaïne, répartis dans des sacs de sports flottant à la surface et d'une valeur marchande de près de 50 millions d'euros, avaient déjà été repêchés à une vingtaine de kilomètres au large d'Ostende.

"Cette méthode n'est pas nouvelle mais elle se rapproche de plus en plus de nous", avait à l'époque déclaré au journal néerlandophone De Standaard Ken Witpas, un magistrat d'Anvers spécialisé dans les affaires de stupéfiants.

Selon le quotidien flamand, les trafiquants d'Amérique du Sud larguent de plus en plus fréquemment de la drogue au large des côtes européennes depuis de grands porte-conteneurs. Des complices viennent ensuite récupérer la marchandise à bord de vedettes rapides pour éviter les contrôles douaniers dans les ports.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers belgique international