PORTRAIT. LOSC : Benjamin André, taille patron

Devenu l'un des leaders du vestiaire lillois dès son arrivée cet été et très régulier dans ses performances, Benjamin André retrouve Rennes, son ancien club, mardi (19h00) pour la 23e journée de Ligue 1. Avec un rôle assumé de "moteur" du Losc.

Benjamin André (LOSC), le 26 octobre 2019
Benjamin André (LOSC), le 26 octobre 2019 © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
A 29 ans, Benjamin André fait figure de vétéran dans le jeune effectif nordiste. S'il ne porte pas le brassard, propriété du défenseur José Fonte (36 ans), l'ancien capitaine du Stade rennais est une voix écoutée. "Il a la même importance que José ou d'autres cadres. Il connaît l'exigence du métier, il est exemplaire dans la préparation et l'investissement. C'est un repère pour les joueurs, notamment les jeunes", a salué Christophe Galtier vendredi en
conférence de presse.

"J'ai ma personnalité, je n'essaie pas d'en faire plus ou moins, et j'ai été très bien intégré donc cela a facilité les choses. Je connais très bien la Ligue 1 et je sais comment on peut aider son partenaire", a estimé le joueur avant le déplacement à Strasbourg samedi, couronné d'une victoire in extremis (2-1).

Arrivé dans un effectif cosmopolite et majoritairement composé de joueurs âgés de 20 à 24 ans, Benjamin André sait l'importance de ses mots au sein d'un vestiaire marqué par l'irrégularité chronique du Losc, tout de même 4e du championnat.
 

"Dépasser les obstacles"


"J'essaie d'expliquer certaines choses à ceux qui n'ont pas forcément vécu ces moments-là, leur faire comprendre qu'une saison passe très vite et ne se rattrape pas. Il ne faut rien laisser passer et dépasser les obstacles, même quand on a l'impression que tout est contre nous", développe-t-il. Un discours pas anodin alors que les Jonathan Ikoné et Jonathan Bamba, impériaux l'an passé, sont en manque de confiance et que Lille, éliminé de la Coupe de France par Epinal (N2) et qui n'a pris qu'un point en six matches de Ligue des champions, joue sa saison lors du championnat.
But Benjamin ANDRE (22') / LOSC - Girondins de Bordeaux (3-0) (LOSC-GdB)/ 2019-20


Titulaire dans l'élite depuis la saison 2011/2012, le natif de Nice n'est pas qu'une voix. Troisième joueur de Ligue 1 au nombre de tacles tentés, précieux dans  les duels et le domaine aérien, il équilibre le milieu de terrain. "C'est un moteur dans une équipe, de par son activité, son état d'esprit, son agressivité, son engagement. Il donne le tempo à tout le monde, notamment dans le pressing", a analysé Julien Stéphan lundi. "Il a été très très important pour nous à la récupération du ballon l'année dernière. Il nous a souvent mis dans le sens de l'avancée. Il permet souvent de dominer l'adversaire dans ce secteur de jeu", a complété l'entraîneur rennais, qui l'a dirigé une saison.

Le binôme de Benjamin André à Lille, le jeune Boubakary Soumaré, promis à un transfert onéreux en fin de saison et à un grand avenir, peut ainsi se projeter quand son aîné reste en couverture. Une association efficace, qui incite Christophe Galtier à délocaliser Renato Sanches sur l'aile droite. Une formule qui devrait être reconduite contre Rennes, dans un match pour le podium où la bataille de l'entrejeu sera à nouveau essentielle.   
    
    
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football sport