• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Primaire écologiste : échec pour la députée européenne nordiste Karima Delli

© MaxPPP
© MaxPPP

Candidate à la primaire écologiste, Karima Delli a fini dernière dans les suffrages avec moins de 10% des voix. "Ce n'est qu'un début", a indiqué la députée européenne nordiste.

Par LH avec AFP



Lors de l'annonce de sa candidature à la primaire écologiste, Karima Delli affirmait ne pas se présenter pour "témoigner" ni "pour jouer le coup d'après ou pour négocier en douce une place aux législatives ou un poste ministériel".

Avec 9,82% des suffrages sur 12 343 votants, la députée européenne nordiste n'a fini qu'à la quatrième place loin derrière Yannick Jadot (35,61% des voix), Michèle Rivasi (30,16%) et l'ancienne ministre Cécile Duflot (24,41%). 

Sur Twitter, Karima Delli a félicité Yannick Jadot et Michèle Rivasi, "deux personnalités qui défendent une écologie ambitieuse, sincère et concrète". Elle assure que ces 10% ne sont "qu'un début. Je continuerai à porter l'écologie populaire". 

Echec cuisant pour Duflot

L'ex-ministre du Logement Cécile Duflot a réagi immédiatement à cette défaite en se disant "déçue" sur Facebook. Celle qui se préparait à l'échéance présidentielle depuis plus d'un an s'est refusée à donner une consigne de vote pour le second tour, programmé le 7 novembre, mais a promis de soutenir le gagnant dans la campagne. 

Avec le slogan "une présidente écologiste", Mme Duflot se disait "convaincue" de pouvoir figurer au second tour de la présidentielle. Une divergence nette avec Yannick Jadot, pour qui "personne ne croit aujourd'hui sérieusement que les écologistes peuvent gagner l'élection présidentielle de 2017".

Soucieux de "ne pas construire la crédibilité de l'écologie politique sur un coup de bluff", il avait regretté de voir ses concurrentes "baratiner les Français". 


Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus