RC Lens battu à Dijon : "On va sortir de là plus fort" assure Oughourlian

L'actionnaire majoritaire du RC Lens s'est voulu rassurant, hier soir après la défaite au Stade Gaston-Gérard.

© Laurent Mazure / MaLigue2.fr
C'est l'amertume, chez les Sang et Or après leur défaite 3-1 à Dijon. En conférence de presse, après le match, l'entraîneur du RC Lens Philippe Montanier n'a pas seulement refait le match : il est aussi revenu sur la totalité de la saison, où "on aura tout connu".
 
"La soirée avait mal commencé avec un match qui débute avec quinze minutes de retard pour une tribune qui ne tient pas apparemment, dans un stade de Ligue 1, en 2019, et se termine mal avec la sortie d'un joueur sur civière." a-t-il regretté.
 

"L'erreur fait partie du football"

"Cette année, nous aurons tout connu. La première période était plutôt moyenne mais nous n'étions pas les seuls. Le 1-1 nous met dans un ballottage plutôt favorable. Nous avons commencé à prendre le dessus après la mi-temps."

Concernant Vachoux, dont l'erreur a coûté un but à son équipe, "l'erreur fait partie du football, car j'étais gardien durant trente ans."
 
"Les joueurs ont été fiers et ont joué le coup jusqu'au bout du bout. La saison a été haletante. La saison avait bien démarré avec un changement de staff, dix-neuf départs et quinze arrivées. Nous sommes restés dans la course avec des joueurs qui ont eu ce supplément d'âme propre au RC Lens. Nous n'avons jamais été aussi proches d'être en Ligue 1, car c'était l'un des matches les plus accessibles".
 

"Dans le bassin minier on est habitués à ce type de souffrance"

Le propriétaire du club Joseph Oughourlian s'est également exprimé auprès de Lensois.com en se disant "fier de cette équipe. Ils ont montré des choses extraordinaires toute cette année. Lors des barrages, ils nous ont redonné cette fierté d’être Lensois. Il y a des choses bizarres dans le football parfois et nous en sommes victimes ce soir."

"On a tenu la dragée haute à une équipe de Ligue 1 et j’ai même cru que cela allait le faire. Dans le bassin minier, nous sommes habitués à ce type de souffrance, mais on va sortir de là plus fort. L’an prochain, on essaiera d’éviter les barrages et de monter directement."

Le milieu du RC Lens Walid Mesloub, lui, a parlé au nom des joueurs, "tous particulièrement dépités ce soir. Nous pensions tellement aller au bout après un parcours remarquable qui n'était pas évident en terme d'énergie. Malheureusement, nous perdons ce match sur des détails. Tout le monde y croyait, nous les premiers. Mais cela fait partie du football, c'est fini, il faut partir en vacances, se laver la tête et recommencer. Il ne faut pas lâcher. Il faut se servir de cette saison pour mieux repartir."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport