Cet article date de plus de 5 ans

Rio 2016 – Basket (H) : l'Arrageois Nando de Colo et les Bleus s’arrêtent en quart de finale

Surclassés par l’Espagne 92-67 mercredi, les basketteurs français achèvent leur parcours olympique en quart de finale. Les coéquipiers de l’Arrageois Nando de Colo n’ont rien pu faire face à leur bête noire.
"On est tombé sur une Espagne qui était très forte ce soir, il n’y a rien à dire". Tony Parker ne regrette rien. À chaud, il confiait à la fin du match au micro de France Télévisions, avoir perdu contre plus fort que lui. "Il faut leur donner du crédit, ils ont été bons ce soir."

C’est peu de le dire. Les Français n’ont jamais existé et le résultat est sans appel : 92-67 pour les coéquipiers de Pau Gazol. Les Espagnols ont littéralement annihilé les attaques Française, bien trop friables défensivement et à l’adresse peu efficace. Au contraire de la demi-finale de l’Euro à Lille l’an dernier où Gazol avait étalé toute sa classe avec 40 points, tout le collectif espagnol s’y est mis pour mettre les bleus à terre.

Les dernières secondes du match

Nando de Colo avait pourtant inscrit les deux premiers points de la rencontre. Mais l’Arrageois n’a finalement pas fait illusion. Avec 13 points, le meneur du CSKA Moscou n'a pas réussi à éclairé le jeu des Bleus, dépassés par la vista espagnole et incapables de bousculer le collectif adverse.

Comme à Londres, les Espagnols sortent les Bleus en quart de finale des Jeux olympiques. Les Ibères avaient rêvé de mettre Zidane à la retraite en 2006, ils auront réussi leur pari avec Parker dix ans plus tard.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport basket-ball