Sécurité routière : la Sanef veut sensibiliser les automobilistes nordistes sur les dangers du téléphone au volant

La Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France lance une campagne de communication pour tenter de faire baisser les chiffres inquiétants de l'utilisation du téléphone au volant.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © PHOTOSHOT/MAXPPP
La Sanef alerte et communique sur ce qui est devenu une habitude pour de nombreux Français : 57% d'entre eux déclarent téléphoner en conduisant, selon une étude réalisée par l'ASFA (l'Association des sociétés françaises d'autoroute) en juillet 2019.
  L'utilisation du smartphone est la distraction la plus courante au volant. Or, ne pas fixer ses yeux attentivement sur la route et être inattentif, représente la raison de presque un accident mortel sur cinq.

La campagne de sensibilisation, qui met en scène un personnage de dessin animé, est également déclinée sur les ondes de la radio du groupe, 107.7, et via des affiches placées sur les aires de service du réseau. Le spot vise d'abord les conducteurs de poids lourds, plus souvent sur la route, et plus friands de mauvais comportements au volant : 15% d'entre eux tiendraient leur téléphone en main au volant contre 6% pour les autres.

Plus généralement, avec cette campagne, la société autoroutière espère faire baisser les pourcentages inquiètants relevés par l'ASFA et qui concernent tous les types d'automobilistes : 31% des Français avouent lire leurs mails et leurs SMS au volant, une habitude qui multiplie pourtant par 23 les risques d'accident.

L'été 2020 a été plus meurtrier que le précédent sur les routes de la Sanef : il y a eu 9 morts (contre 4 durant l'été 2019), le nombre d'accidents corporels a grimpé de 8%, celui du nombre de blessés de 25%.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité téléphonie économie sécurité routière société sécurité téléphonie économie