• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

SNCF-TER : ce qui va changer dans les Hauts-de-France

© MAXPPP
© MAXPPP

La future convention TER, actuellement en négociation, entre la région Hauts-de-France et la SNCF, devrait finalement être reportée au mois de mars, mais le vice-président du conseil régional en charge des transports, Franck Dhersin nous en donne déjà les contours.

Par F3

La première bonne nouvelle pour les usagers, c'est qu'aucune petite ligne ne doit fermer. Une décision qui coûte "des millions d'euros" mais permettra de maintenir des liaisons comme Douai-Cambrai, Laon-Hirson, Abbeville-Le Tréport...

D'autre part, il y aura 30% de TERGV en plus, sur les lignes Boulogne Lille, Calais Lille, Dunkerque-Lille, Arras-Lille.

Les TET de demain (anciens trains intercités), désormais à la charge de la région, n'auront plus de première classe. D'ici 2022, 19 nouvelles rames devraient aussi être mises en service.

Si la région a prévu de maintenir des contrôleurs dans chaque train (ce qui n'est pas le cas dans d'autre régions), elle a, en revanche, dû céder sur les guichets, dont certains (moins de 15 ventes par jour) fermeront. Le prix pour les maintenir étant trop élevé.

Parallèlement, si vous prenez votre billet à bord, il vous coûtera 2 à 5% plus cher (en fonction des kilomètres parcours). Une majoration que la SNCF voulait monter à 100%, d'après Franck Dhersin.

Comme dans le reste de la France, les billets ne seront désormais valables qu'une seule journée (pour éviter les fraudes), contre 7 jours actuellement.

Enfin, le changement majeur sera la fin des zones bleues en Picardie. Désormais, dans toute la région, avec la carte de réduction régionale, les jeunes bénéficieront de 50% de réduction tout le temps. Les autres auront -30% la semaine et -50% le week-end. Les cartes nationales de réduction SNCF, elles ne conduiront qu'à une réduction plafonnée à -25%.

Les nouvelles tarifications devraient entrer en vigueur en mars, après la signature de la convention. Prévue pour le 15 décembre, la date de signature sera reportée au printemps, selon Franck Dhersin, en raison de quelques désaccords financiers qui subsistent avec la SNCF, 


 

Sur le même sujet

Les paisibles étangs de la Somme, filmés en 1939, avant la seconde Guerre mondiale

Les + Lus