Amiens expérimente les petits-déjeuners gratuits dans 6 écoles maternelles

Depuis début septembre, une fois par semaines, les élèves des écoles maternelles du quartier prioritaire d'Etouvie à Amiens prennent un petit-déjeuner gratuit à l'école. / © FTV
Depuis début septembre, une fois par semaines, les élèves des écoles maternelles du quartier prioritaire d'Etouvie à Amiens prennent un petit-déjeuner gratuit à l'école. / © FTV

Depuis la rentrée, la ville d'Amiens propose les petits-déjeuners gratuits dans 6 écoles maternelles du quartier d'Etouvie. Un dispositif mis en place dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la grande pauvreté lancée par le gouvernement en avril dernier.

Par Jennifer Alberts

Tous les jeudis matin, dès 8h30, les 500 élèves des 6 écoles maternelles d'Etouvie déjeunent ensemble. Depuis la rentrée, la mairie d'Amiens expérimente dans ce quartier prioritaire situé au nord-ouest d'Amiens le dispositif "petit-déjeuner gratuit."
 

Une mesure testée dans 8 académies de France dont celle d'Amiens depuis avril dernier et généralisée depuis septembre à tous les qaurtiers REP et REP+. C'est l'un des piliers du plan de prévention et de lutte contre la grande pauvreté lancé par le gouvernement au printemps.
 

L'indispensable premier repas de la journée

Un jus de fruit, un produit céréalier et un produit laitier. Les petits-déjeuners sont élaborés par les diéticiennes de la ville pour qu'ils soient complémentaires des repas du midi. Le tout avalé entre 8h30 et 9h soit dans la classe soit à la cantine. "Même si ça fait partie du temps scolaire, ça ne doit pas trop empiéter sur le temps d'apprentissage, explique Mathilde Roy, adjointe à la maire d'Amiens chargée de l'Education et de la Petie Enfance. Mais ça doit quand même être un temps pédagogique dans lequel s'impliquent les instituteurs et les ATSEM. Ces petits-déjeuners doivent également s'inscrire dans le projet pédagogique de l'école."
 

Une facture de 17.000 euros

Pour aider à encadrer ce nouveau moment, les écoles font appel à des parents volontaires. "On a fait un galop d'essai jeudi 12 septembre dans les 6 écoles, et on a eu plusieurs parents qui sont venus aider", se réjouit Mathilde Roy.
 

Tout s'étant bien passé, les petits-déjeuners gratuits du jeudi matin à Etouvie sont désormais officiels. Une mesure chiffrée à 17 000 euros par an à la municipalité. "Le coût des denrées est de 1 euro par enfant. Comme c'est financé par l'Etat, on va essayer de rentrer dans nos frais en optimisant les dépenses de transport par exemple.", précise l'élue.
 

Amiens Nord en janvier

À Amiens, 60% des enfants de la ville sont scolarisés en REP et REP+.  Les petits-déjeuners gratuits seront étendus dès janvier aux 12 écoles maternelles des quartiers nord grâce au label Cités Educatives récemment reçu par la ville. Une fois par semaine à Amiens Nord, près de 1 200 enfants de 3 à 6 ans commenceront ainsi la journée le ventre bien calé.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La pêche électrique en question

Les + Lus