• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Amiens : le jeune homme accusé de se masturber parc Saint-Pierre comparaîtra le 7 mai

Parc Saint-Pierre, à Amiens. / © James Delaval Cretel
Parc Saint-Pierre, à Amiens. / © James Delaval Cretel

Un jeune homme était mis en cause sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, accusé de se masturber à travers son pantalon au Parc Saint-Pierre, à Amiens. Il a été déféré devant le parquet et comparaîtra le 7 mai pour corruption de mineurs et outrages sexistes.

Par Aurélia Abdelbost

Un jeune majeur a été placé en garde à vue après avoir été mis en cause dans des photos et vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Il était accusé de se masturber à travers son pantalon au parc Saint-Pierre, à Amiens. "Son expertise psychiatrique, réalisée au cours de la garde à vue, a révélé qu’il s’agissait d’un jeune homme victime de difficultés psychiatriques et dont le discernement était altéré", explique Alexandre De Bosschère, procureur de la République.
 

Il comparaîtra le 7 mai 

Il a été déféré devant le parquet le 4 avril et est poursuivi devant le tribunal correctionnel. Le jeune homme comparaîtra le 7 mai. Il est accusé de corruption de mineur de plus de 15 ans les 29 et 20 mars, envers deux jeunes filles et d'outrages sexistes les 30 et 31 mars, envers plusieurs autres jeunes filles majeures. "Il n’y a pas eu de faits d’exhibition sexuelle ou d’agression sexuelle", précise le procureur.
 
Le jeune homme a été placé sous contrôle judiciaire et a notamment interdiction de se rendre aux abords d’établissements scolaires et de tout parc public sans la présence d’un accompagnateur majeur. Une obligation de soins a également été prescrite.
 

Menaces de mort

Le parquet d’Amiens indique avoir constaté que plusieurs individus ont proféré des menaces de mort publiques sur les réseaux sociaux à l’encontre de l’auteur des faits après la diffusion des photos et vidéos. "J’initierai des enquêtes judiciaires à l’encontre des individus qui réitéreront de tels agissements", prévient-il.
 

Sur le même sujet

Arlette et Martine ("Mozart est à nous", épisode 13/15)

Les + Lus