• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Amiens : mobilisation suite à la fermeture du bureau de poste à Saint-Leu

Mobilisation suite à la fermeture de la poste à Saint-Leu (Amiens) / © France 3 Hauts-de-France
Mobilisation suite à la fermeture de la poste à Saint-Leu (Amiens) / © France 3 Hauts-de-France

Une trentaine de personnes s'est réunie ce matin pour dénoncer la fermeture de La Poste du quartier Saint-Leu samedi midi. La direction de La Poste explique cette décision par une baisse de la fréquentation.

Par Célia Mascre

48 clients par jour en moyenne. C'est par ce faible chiffre qu'explique la direction de La Poste de Saint-Leu, à Amiens, sa décision de fermer. La superette voisine fera désormais office de relais pour les colis et recommandés. Une solution qui ne convient pas aux riverains venus manifester leur colère ce matin devant le magasin.

Pour eux, ce n'était pas simplement un bureau de poste, mais un lieu d'échange, de conseils, et de contact humain, tout simplement. La nouvelle est accueillie avec une certaine fatalité, dans ce quartier qui manque également de médecins.

À tel point que les habitants du quartiers affluent dans l'officine du pharmacien local, qui improvise comme il peut des consultations. En desespoir de cause, ce dernier a même payé de sa poche l'aménagement d'un nouveau cabinet médical dans l'espoir de faire venir un nouveau médecin... En vain.

Amiens : mobilisation suite à la fermeture du bureau de poste à Saint-Leu
Un reportage signé Marie-Charlotte Perrier, Aurélien Barège, Franck Blanquart et Pierre-Olivier Pappini ; avec Christelle Waquet, présidente du comité de quartier ; Joseph Boinet, habitant du quartier Saint-Leu ; Christophe Dumont, membre du syndicat SUD PTT ; Patrick Pigout, adjoint au maire chargé du commerce ;

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers l'Hôtel de ville dans l'espoir de faire réagir les élus. Ceux-ci déplorent la fermeture du bureau mais ne s'y sont pas franchement opposé. "Il reste des bureaux de poste qui ne sont pas très loin [...] il faut s'adapter à l'évolution des choses", déclare Patrick Pigout, adjoint au maire chargé du commerce.

En attendant, dans la ville d'Abbeville, un bureau de poste est également menacé de fermer. Une mobilisation est prévue le 10 novembre prochain.

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus