Au CHU d'Amiens, une nouvelle unité vise à détendre les patients avant leur opération : "ça met en confiance, on a un peu moins peur"

Au CHU d’Amiens, une nouvelle unité a ouvert ses portes en novembre. Elle vise à détendre les patients avant une opération.

Un environnement apaisant, des plantes, de l’eau, des sons relaxants… À l’hôpital d’Amiens, une nouvelle unité a ouvert ses portes en novembre. Elle accueille les patients le matin même de leur opération et vise à les détendre en amont d’une chirurgie. Sans cette salle, les patients ayant une opération programmée auraient dû dormir la veille à l’hôpital, une nuit souvent inquiétante et pas très utile.

"Ça change la perception de l’hôpital en général où c’est très protocolaire. C’est très surprenant pour les patients", explique Cécile Bleux, infirmière au CHU. Après les vérifications administratives, les soins et une douche préopératoire, place à la détente d'une demi-heure. Un bienfait pour Françoise, une patiente de 78 ans, venue pour une opération du genou : "Ça met en confiance disons, on a un peu moins peur, et l’eau, c’est le calme, la sérénité", confie-t-elle.

Des patients debout jusqu’au bloc

Rassurée, Françoise n'a ensuite que quelques mètres à parcourir pour se rendre au bloc opératoire et non plus allongée sur un brancard comme avant. "Pendant que le patient échange avec la personne qui l’accompagne, il pense moins à sa chirurgie", explique François Joachim, cadre supérieur du pôle blocs opératoires.

L'arrivée au bloc se fait aussi à la verticale jusqu'à la table d’opération. "Être véhiculé, allongé en voyant défiler les plafonds de l’hôpital sans comprendre ni voir, c’est une partie d’inconnu qui est particulièrement stressante. Marcher jusqu’au bloc est très différent, le patient voit les différentes étapes et dans quel environnement il se rend", ajoute Patrice Mertl, chef de service de chirurgie orthopédique. Et l'on mesure déjà les effets : moins de médicaments prescrits, moins d’antalgiques, une vision de l'hôpital moins angoissante.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité