Covid-19 : la cathédrale d'Amiens, la plus vaste de France, accueille à nouveau la messe dans la limite de 30 fidèles

À Amiens, la cathédrale accueille de nouveau du public ce dimanche 29 novembre. Mais en raison des restrictions sanitaires liées à l'épidémie de Covid-19, la jauge d'accueil du bâtiment est de 30 personnes maximum. Le conseil d'État a cependant demandé ce dimanche une révision de ce plafond.
La cathédrale d'Amiens a rouvert ses portes pour ofrfir la traditionnelle messe du dimanche à 30 fidèles.
La cathédrale d'Amiens a rouvert ses portes pour ofrfir la traditionnelle messe du dimanche à 30 fidèles. © Mathieu Maillet / France télévisions
Ce 29 novembre, la cathédrale d'Amiens accueille de nouveau du public pour la traditionnelle messe catholique du dimanche. Sur le parvis, les fidèles partagent leur joie de se retrouver pour ce rendez-vous dominical qui leur avait manqué pendant le reconfinement. "C'est une messe un peu triste, avec seulement 30 personnes dans une si grande cathédrale, nuance l'un d'eux. Mais on s'adapte au Covid-19, à ce qu'on nous dit, on n'a pas le choix."

Les prêtres se sont mobilisés pour multiplier les messes et ainsi respecter le plafond d'acceuil de 30 personnes imposé par l'État : ici, les offices sont au nombre de six par jour - quatre le matin et deux l'après-midi - et d'une durée de 45 minutes. "C'est très rapide. On a vraiment eu l'impression qu'il fallait qu'on parte vite pour laisser les prochains entrer," glisse un jeune fidèle en sortant.

Un plafond jugé dérisoire

Même si la messe en présentiel a repris, le recteur de la cathédrale d'Amiens ne cache pas son amertume quant au plafond d'accueil. "C'est quelque chose de dérisoire dans une cathédrale aussi immense [7 700 m² au sol, NDLR]. Ça fait environ 250 m² pour une seule personne, calcule Don Édouard. Même en temps ordinaire, lorsque les gens se promènent et entrent dans la cathédrale, ils sont facilement plus de 30 et on ne les remarque même pas."

Pour ce responsable, il paraît difficile de strictement limiter l'accès à la cathédrale à 30 personnes : impossible de dissocier un fidèle voulant assister aux offices ou un visiteur venu admirer l'intérieur du bâtiment.
 

C'est un monument historique, tous les gens de la ville peuvent y rentrer, on ne va pas leur barrer l'accès toute la journée. (...) On va au mieux appliquer les règles sanitaires comme on le fait toujours. On a un service d'accueil, on rentre avec le masque, on fournit le gel hydroalcoolique, on fait en sorte de bien disperser les gens.

Don Edouard, recteur de la cathédrale d'Amiens


Ce dimanche, le Conseil d'État a enjoint le gouvernement de revoir dans les trois jours son décret limitant à 30 personnes le nombre de fidèles
présents lors des cérémonies religieuses. Le Conseil d'État avait été saisi le 27 novembre par des associations catholiques, qui estimaient ce décret "non nécessaire, disproportionné et discriminatoire" lorsque l'on compare notamment aux jauges d'accueil de grands magasins, proportionnellement plus importantes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société