Gérald Darmanin en visite à Amiens pour le lancement du prélèvement à la source

En visite dans un centre d'appel à Amiens, Gérald Darmanin a répondu aux questions des contribuables. / © Dominique Touchart/PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP
En visite dans un centre d'appel à Amiens, Gérald Darmanin a répondu aux questions des contribuables. / © Dominique Touchart/PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP

A l'occasion de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, le ministre Gérald Darmanin s'est rendu au Centre de contact d'Amiens ce mercredi 2 janvier. Dans la matinée, il est allé à la rencontre des agents de l'administration fiscale chargés de répondre aux questions des contribuables.
 

Par MCP

Le ministre de l’Action et des comptes publics s'est rendu à Amiens ce mercredi 2 janvier. L'occasion d'assurer le service après-vente du prélèvement à la source, entré en vigueur le 1er janvier 2019. Gérald Darmanin a échangé avec les agents du centre d’appel d’Amiens, qui sont chargés de répondre aux questions des contribuables. Ce tout service est l'un des sept centres de contact en France. Arrivé sur les lieux vers 9h30, le ministre a lui même répondu à certains appels de contribuables. 
 
Gérald Darmanin en visite à Amiens pour le lancement du prélèvement à la source
Reportage de M. Septembre, C. Jean-Pierre, N. Perrin. Avec Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, et Sylvain, agent du centre de contact d'Amiens.

Cette opération de communication avait pour but de rassurer les 38 millions de Français concernés par cette nouvelle façon de collecter l'impôt.  "Il y avait deux grandes critiques sur l'impôt à la source, résume le ministre. La première c'était celle d'un bug généralisé. Or chacun constate que les choses fonctionnent, que les agents des finances publiques sont au rendez-vous et que la République fonctionne ce matin ! La deuxième critique serait celle d'un choc psychologique. Au contraire c'est une grande avancée pour les Français et un grand choc positif de voir que le 17 du mois, ils ne seront pas prélevés et qu'ils paieront leur impôt sur le revenu comme ils paient leurs cotisations sociales. C'est à dire de manière automatique sur leurs feuilles de paie". 
 

 Les retraités seront les premiers à voir les effets du prélèvement à la source, car ils recevront leur pension de retraite début janvier. Les salariés concernés ne constateront les effets de la mesure qu’à la réception de leur fiche de paie, à la fin du mois.
 

Sur le même sujet

La pêche électrique en question

Les + Lus