Des gilets vibrants pour les déficients auditifs au Zénith d'Amiens

Le Zénith d'Amiens vient d'acquérir un équipement spécial à destination des sourds et malentendants. Grâce à des casques à induction osseuse et à des gilets vibrants, les déficients auditifs pourront désormais profiter pleinement des spectacles. 

Le Zénith d'Amiens s'est récemment équipé de gilets vibrants à destination des déficients auditifs.
Le Zénith d'Amiens s'est récemment équipé de gilets vibrants à destination des déficients auditifs. © Page Facebook Zénith d'Amiens
 
C'est le deuxième Zénith de France à s'équiper de la sorte. Depuis début octobre, le Zénith d'Amiens met à disposition du public sourd et malentendant des casques à induction osseuse et des gilets vibrants. Des technologies qui vont permettre aux déficients auditifs de profiter de tous les spectacles "live". "On tenait absolument à ce que cet équipement soit disponible pour le premier concert de la saison, explique-t-on au Zénith. Chaque année, on réfléchit à de nouveaux aménagements et à de nouvelles technologies à destination du public qui ne peut pas venir chez nous. Et on a vu que cet équipement existe au Zénith de Nantes."
 

Des sensations physiques qui complètent l'expérience visuelle


Le Zénith d'Amiens est en effet le deuxième de France à acquérir cette technologie après celui de Nantes. 10 casques à induction osseuse et 5 gilets vibrants sont mis à disposition du public sourd et malentendant. 

Les fréquences transmises de cette technologie auditive et tactile procure aux sourds et malentendants des sensations dites "audio-physical" qui viennent compléter l'expérience visuelle. 

Des partenariats avec des associations picardes


C'est une société de Strasbourg qui développe cette technologie. Des essais ont été pratiqués sur place auprès de personnes déficientes auditives et même d'enfants autistes. Mais le Zénith souhaite élaborer des partenariats avec des associations picardes pour avoir un retour plus direct. De nouveaux essais devraient être organisés fin octobre début novembre.
 

Ces casques et gilets vibrants sont mis à disposition du public concerné grtauitement sur pré-réservation, présentation de la carte PSH (Personnes en Situation de Handicap) et d’une pièce d’identité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société musique culture