Rassemblement pro-palestinien à Amiens : 200 manifestants devant la Maison de la culture

Le rassemblement en soutien au peuple palestinien a réuni environ 200 personnes ce samedi 15 mai devant la Maison de la culture, à Amiens. Les manifestants appellent à la paix au Proche-Orient.

Deux cents personnes étaient réunies devant la Maison de la culture, à Amiens.
Deux cents personnes étaient réunies devant la Maison de la culture, à Amiens. © Anthony Halpern - France Télévisions

Des drapeaux Palestiniens flottent au vent par dizaines devant la Maison de la culture. Comme dans d'autres villes en France, un rassemblement de soutien au peuple palestinien était organisé ce samedi 15 mai, à Amiens. Deux cents personnes étaient présentes. "C'est ce qu'on voit quotidiennement dans les médias qui nous touche. Forcément, je ne peux pas rester insensible à tout ça", explique l'un des manifestants. "C'est vraiment ça le sens de l'internationalisme, c'est que toutes les classes populaires du monde puissent se soutenir", ajoute Romane Laniel, président Unef Amiens-Picardie.

Ce rassemblement intervient sur fond d'escalade militaire inédite depuis 2014 entre Israël et le Hamas, dans et autour de la bande de Gaza. Des violences intercommunautaires sont intervenues dans des villes israéliennes. Alors que la situation s'embrase au Proche-Orient avec plus de 130 morts  décomptés ces derniers jours, ces manifestants appellent à la paix et à une prise de position du gouvernement. "Le gouvernement est sourd et muet face à ce qu'il se passe donc on est là. Juste pour la paix, rien d'autre", scande une manifestante avec une pancarte "Free Palestine" à la main.

Un rassemblement autorisé

À l'initiative de cet événement, plusieurs mouvements et syndicats de gauche : La France insoumise, Ensemble 80, l'Unef Amiens-Picardie, la FSU 80, la FSE Amiens-Picardie ou encore la Jeunesse communiste de la Somme. Alors que la manifestation a été interdite par la préfecture de police à Paris, ici en Picardie, la préfecture de la Somme a autorisé le rassemblement statique devant la Maison de la culture. Une décision saluée par François Décavé, co-organisateur et membre d'Ensemble 80 : "C'était important de pouvoir maintenir ce rassemblement. On l'a fait dans le calme avec beaucoup d'organisations, de syndicats et de citoyens." 

En fin d'après-midi, une centaine de manifestants a quitté le rassemblement pour défiler dans le calme, sans autorisation préfectorale, dans les rues d'Amiens sous le contrôle des forces de l'ordre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social