Triple homicide à Amiens : le père de l'enfant placé en garde à vue

Publié le

L'homme de 48 ans est suspecté d'avoir tué son fils, sa compagne et la sœur de celle-ci. Il était hospitalisé depuis le 14 avril, veille de la découverte des corps des victimes, après avoir provoqué une collision avec son véhicule.

Selon Alexandre de Bosschère, procureur de la République d'Amiens, l'homme a été placé en garde-à-vue ce mercredi 27 avril, confirmant une information du Courrier picard. Il est interrogé par les enquêteurs de la police judiciaire au CHU d'Amiens. 

Vendredi 15 avril, trois corps sans vie ont été découverts dans un appartement de la rue Maberly à Amiens. Les trois victimes sont deux sœurs Amélia et Jennifer Dufaux, respectivement âgées de 25 et 26 ans et le fils de la plus âgée, Eliam, un enfant de trois ans. L'homme placé en garde-à-vue est le père du petit garçon et compagnon de Jennifer. 

Une tentative de suicide suspecte

Les autopsies ont montré des traces d'asphyxie et de coups. La plus jeune des sœurs présentait également une plaie par arme blanche au niveau du cou. Il est apparu que les décès remontaient à plusieurs jours.

Le lien a rapidement été fait avec le concubin comme l'expliquait samedi 16 avril en conférence de presse Alexandre De Bosschère : "Les soupçons convergent vers le conjoint pour une raison assez simple, c’est qu’il a tenté manifestement de se suicider après le possible passage à l’acte. On sait que jeudi matin [14 avril, ndlr], il a provoqué une collision avec son véhicule. Son hospitalisation réside à un accident qui est volontaire. Il a aussi des traces sur lui qui indiquent qu’il a probablement tenté de mettre fin à ses jours avant cet accident".

Son pronostic vital n'était pas engagé, mais son état ne permettait pas jusqu'à aujourd'hui d'être entendu par les enquêteurs.

Le livreur recherché finalement entendu

La drame a suscité une intense émotion. Près de 300 personnes ont participé à une marche blanche samedi 23 avril 2022, à Amiens, pour soutenir la famille des victimes.

Un appel à témoin lancé par la police a permis de retrouver un livreur, entendu comme témoin. Le 12 avril, soit quatre jours avant la découverte des corps sans vie de Jennifer, Amélia et Eliam, une commande de repas avait été effectuée via Uber Eats. La commande avait été réglée avec la carte bancaire de l'une des victimes.

La garde-à-vue de 24 heures peut être prolongée de 24 heures, avant éventuellement une mise en examen.