Un motard de 40 ans meurt dans un accident au niveau d’un barrage au nord d’Amiens

Ce jeudi 23 mars, un motard de 40 ans est décédé dans un choc avec une voiture à Argoeuves, au nord d’Amiens dans la Somme. Il aurait tenté d’éviter un barrage mis en place sur cette zone par des manifestants à la reforme des retraites.

Selon les informations du Courrier Picard, confirmées par les sapeurs-pompiers de la Somme, un motard est décédé jeudi 23 mars dans un choc avec une voiture à Argoeuves, dans la zone industrielle Amiens nord où sont organisés des barrages filtrants dans le cadre de la contestation de la réforme des retraites.

Les pompiers de la Somme sont "intervenus vers 6H40 à proximité de la ZI Nord pour un accident entre un motard et un véhicule léger. Le motard a été déclaré décédé sur place", a indiqué la préfecture de la Somme auprès de l’AFP, sans plus de détails sur les circonstances de l'accident.

Le service départemental d'incendie et de secours de la Somme a décrit un choc de cette moto "contre une voiture de tourisme, à forte cinétique".

Selon le conseiller départemental socialiste Frédéric Fauvet, arrivé sur les lieux environ 20 minutes après le choc, l'accident s'est déroulé en amont d'un rond-point, où des manifestants ont installé depuis l'aube un barrage filtrant, à environ 200 m.

Pas d’embouteillage à ce rond-point

D'après les informations qu'il a recueillies auprès des secours et de syndicalistes sur place, le motard s'est avancé jusqu'au rond-point et a échangé avec des militants, qui lui ont dit que les deux-roues pouvaient passer, mais que les autres véhicules étaient bloqués.

"Malgré cette information, il a choisi de faire demi-tour" et est reparti "à une vitesse excessive" a rapporté l'élu à l'AFP. Il a alors "percuté à une vitesse très importante un véhicule qui sortait du bas-côté". "J'assimile plutôt cela à un accident de la circulation" a insisté M. Fauvet, soulignant qu'il n'y avait pas d'embouteillage à ce rond-point.