La Youtubeuse Mardi noir, invitée à un café psy à Amiens

Dans ses tutos, Mardi noir mélange psychanalyse et maquillage / © Mardi noir (PTLF)
Dans ses tutos, Mardi noir mélange psychanalyse et maquillage / © Mardi noir (PTLF)

Plus connue sous le pseudo Mardi noir, Emmanuelle Laurent a créé sa chaîne Psychanalyse-Toi La Face, sur Youtube en 2015. Une chaîne décalée qui aborde des concepts psychanalytiques sous forme de tuto de maquillage. Elle est invitée à un café psy ce mardi à Amiens.

Par Camille Di Crescenzo

La psychanalyse sans complexe, ainsi pourrait-on définir le principe de la chaîne d'Emmanuelle Laurent. Celle que l'on surnomme Mardi noir, a créé Psychanalyse-Toi La Face (PTLF) sur YouTube en 2015. Le principe consiste à tourner des vidéos abordant des concepts psychanalytiques avec beaucoup d'autodérision. 
Dans chaque épisode, elle se maquille face caméra, réalisant là un rêve d'adolescente.
 

Un parcours atypique


Adolescente, la jeune fille rêvait de se tourner vers le théâtre. Mais paralysée par le trac, elle décide de poursuivre des études de psychologie. Son diplôme en poche -et en analyse depuis 16 ans-, Emmanuelle Laurent change d'avis et revient à ses premières amours. "À 32 ans, je me suis dit que je n'avais pas envie d'être psy. J'avais trop envie d'être sur le devant de la scène. Quand on est psy, le devant est occupé par l'inconscient et le patient. J'avais envie de rester 'patient' ". 

Sa scène sera désormais YouTube. "C'est une bonne alternative au trac. La scène d'un théâtre reste une scène trop exposée".

La nouvelle Youtubeuse baptise sa chaîne Mardi noir, du nom d'un pseudo qu'elle utilisait déjà sur les réseaux sociaux et en référence aux gros crashs économiques qui l'ont toujours obsédés.
 

Psychanalyse et maquillage


Dans chaque vidéo, Emmanuelle Laurent se maquille. Fond de teint, blush, anticernes, tout y passe. Un vrai tuto de Youtubeuse beauté. "C'était principalement ce que je regardais sur YouTube pendant mes études de psycho. J'étais complètement fascinée par ces filles. J'avais envie de me maquiller aussi devant la caméra. L'idée est de me mettre en difficulté, ne pas me mettre dans une position d'enseignante". 

"Ce n'est pas une façon de démocratiser la psychanalyse mais un style, un plaisir. C'est comme ça que j'ai envisagé mes études de psycho, comme un divertissement. Ça m'exaltait. L'idée est de toujours ramener ça à de la réflexion mais avant tout de faire passer un bon moment. Lacan disait 'la guérison de surcroît', pour moi, c'est la transmission de surcroît".
Car dans chaque vidéo, la jeune femme fait passer un concept psychanalytique. "Lacan a été une véritable rencontre intellectuelle que je ne préméditais pas du tout. J'avais l'impression que c'était tranché, méchant, violent et quand j'ai commencé à l'étudier, ça a été un souffle d'air, ça m'a donné l'idée que j'allais aller mieux".

À ce jour, Mardi noir compte plus de 53 000 abonnés. "Je suis surprise qu'une chaîne de psychanalyse ait ce nombre d'abonnés. La psychanalyse, c'est particulier. Je suis surprise et heureuse que ça parle à d'autres". 
En analyse depuis 16 ans, Emmanuelle Laurent ne se considère pas pour autant comme une spécialiste. "Je ne conseillerai pas à tout le monde de se faire psychanalyser en revanche je pourrais conseiller des psychanalystes à des gens qui cherchent une aide. C'est comme un bon médecin ou un dentiste, il faut trouver celui avec qui ça marche". 
 

Soutenue par des psychanalystes

Non seulement sa chaîne parle à d'autres mais la youtubeuse parle aussi aux professionnels.
Parfois invitée à des colloques ou des séminaires, elle réalise à la demande des vidéos pour ses confrères. "L'ECF est très soutenante depuis le début de la chaîne. Au départ, ça me faisait peur. Ils me prennent comme une 'récréation sérieuse'".

Ce mardi 8 octobre, elle est l'invitée de l'Association de la Cause Freudienne (ACF-CAPA) du Café-Psychanalyse à Amiens. Une manière inédite d'ouvrir la conversation avec le public sur le thème "Femme y es-tu ?".
"Elle donne un coup de jeune sur la psychanalyse, explique Patricia Wartelle, psychanalyste, membre de l’ECF. C'est intéressant parce que le tuto beauté, c'est le côté féminin aussi. Elle arrive à saisir des concepts lacaniens mais à partir de son expérience analytique. C'est une vulgarisation. Elle le fait avec de l'humour. C'est la seule à faire quelque chose comme ça où on parle de psychanalyse avec humour". 

Ces regards croisés vont préparer les prochaines Journées de l'Ecole de la Cause Freudienne, Femmes en psychanalyse, qui auront lieu les 16 et 17 novembre à Paris. Des journées ouvertes à tout le monde y compris les hommes. Elles aborderont des questions actuelles, loin des normes et des stéréotypes : Qu’est-ce qu’une femme ? Qu’est-ce qu’un homme ? Qu’est-ce qu’une psychanalyse ? 

Des questions complexes auxquelles Emmanuelle Laurent proposera probablement des réponses dans un tuto ...ou un bouquin. À 36 ans, elle a besoin d'un autre support. Elle est également autrice d'un premier livre intitulé "Comme psy, comme ça" (Payot 2018), et sortira une BD en mars 2020, co-écrit avec Quentin Zuttion. Drosophilia parle d'errance affective pendant un été caniculaire. Tout un programme.

Rendez-vous café psy à 20h30 : café des Beaux-Arts (CBA), 5 rue Frédéric Petit à Amiens
Entrée : une boisson à régler sur place

Sur le même sujet

Les + Lus