• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le zoo d'Amiens fait part de la naissance de Paprika, un petit ocelot

© JP. Delance
© JP. Delance

On dit de l'ocelot qu'il a la carrure d'un chat et l'élégance d'un léopard. Ce chat sauvage ne se reproduit qu'une seule fois tous les deux ans. Paprika, une petite femelle a vu le jour au zoo d'Amiens le 30 mai 2018.

Par Camille Di Crescenzo

Née le 30 mai 2018, Paprika, une femelle ocelot, est la dernière née du zoo d'Amiens. Sa mère, Coari, 10 ans se porte bien et son père, Bellissimo, 13 ans, est très fier d'elle.

Cette naissance est d'autant plus rare que l'ocelot ne se reproduit qu'une fois tous les deux ans. Ce faible taux de reproduction rend l'animal particulièrement vulnérable. Il naît aveugle et grandit lentement. Il n'ouvre les yeux qu'au bout de 15 à 18 jours mais une fois adulte, il possède une excellente vue de jour comme de nuit. Peu pressé de grandir, il ne commence à quitter sa tanière que vers 3 mois et sa mère qu'au bout de deux ans. Ce félin n'est mature sexuellement que vers 2 ou 3 ans.
 

Un animal tropical


L'ocelot (Leopardus pardalis), est un chat sauvage originaire du continent sud-américain. Il vit dans les forêts tropicales, les mangroves et les savanes herbeuses dans lesquels il se cache. 
Généralement, il préfère vivre seul et marque son territoire comme tout bon félin qui se respecte.
 

Un animal carnivore


Dans son habitat naturel, l'ocelot chasse des petits cervidés, des rongeurs, des reptiles, des lapins, des oiseaux ou encore des poissons. Il peut également se régaler de singes, de fourmiliers ou de tortues.

Son principal ennemi est l'homme. Longtemps chassée pour sa fourrure, l'espèce était en voie de disparition dans les années 70. Aujourd'hui, elle est protégée, d'autant que son habitat forestier est à son tour menacé. 

S'il était de bon ton d'en faire un animal domestique dans les années 60, tel que l'avait affiché le peintre surréaliste, Salvador Dali, ce statut a été abandonné depuis qu'il est passé en Annexe I de la CITES en 1990.


En 2017, c'est un petit addax qui a vu le jour au zoo d 'Amiens :
 

Voir et découvrir d'autres petits pensionnaires du zoo sur la chaîne Youtube de France 3 Hauts-de-France
 

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus