• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Pour Barbara Pompili, François de Rugy est “sincère“ mais n'a ”pas suffisamment fait la part des choses”

Barbara Pompili à l'Assemblée nationale / © IP3 PRESS/MAXPPP - Vincent Isore
Barbara Pompili à l'Assemblée nationale / © IP3 PRESS/MAXPPP - Vincent Isore

La députée de la Somme Barbara Pompili a réagi aux révélations de Médiapart sur les dîners fastueux de François de Rugy lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale. Elle a défendu son homologue, reconnaissant toutefois qu'il n'avait pas suffisamment fait la part des choses.

Par Boris Granger

"Je pense qu'il croyait vraiment que cela rentrait dans le cadre de ses fonctions". Barbara Pompili, la députée de la deuxième circonscription de la Somme a défendu ce jeudi 11 juillet François de Rugy face aux révélations de Médiapart sur les dîners fastueux organisés par l'ex-président de l'Assemblée nationale.

Des photographies pouvant heurter

"Il était sincère dans ce qu'il a fait, a-t-elle estimé, mais il n'a manifestement pas suffisamment fait la part des choses." L'actuel ministre de la transition écologique et solidaire aurait organisé entre 2017 et 2018 plusieurs dîners avec au menu du homard, du champagne, des grands crus... Des rendez-vous que le ministre qualifie de "dîners informels liés à l’exercice de ses fonctions avec des personnalités issues de la société civile".
 

La député samarienne a toutefois relevé qu'il fallait distinguer "ces fonctions de représentation où il faut qu'on montre la belle gastronomie française" des "repas qui sont plus des repas de travail". Elle a par ailleurs reconnu que les photographies dévoilées par Mediapart pouvaient "heurter à juste titre".

Des règles à clarifier

Néanmoins, pour soutenir celui avec lequel elle a présidé le groupe écologiste à l'Assemblée nationale avant de rejoindre La République en marche, elle a ajouté qu'il avait probablement "pâti du fait que les règles n'étaient pas claires".
 

Convoqué cet après-midi par le premier ministre Édouard Philippe, François de Rugy a démenti les rumeurs de démission, affirmant qu'il s'engagerait à rembourser "chaque euro contesté si la moindre ambiguïté subsistait à l'issue du travail de vérification". Il soumettra donc ses frais de réception aux autorités de contrôle de l'hémicycle.

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus