• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Déception pour Jérémy Stravius et ses coéquipiers en finale du 4 x 100 mètres

Jérémy Stravius s'élançant lors des championnats de France de natation 2019, à Rennes / © Damien MEYER / AFP
Jérémy Stravius s'élançant lors des championnats de France de natation 2019, à Rennes / © Damien MEYER / AFP

Le Picard Jérémy Stravius et ses trois coéquipiers n'ont pas réussi à s'imposer en finale du 4 x 100 mètres nage libre aux championnats du monde de natation de Gwangju en Corée du sud. L'équipe de France échoue à la huitième place de la discipline.

Par Boris Granger

C'était un espoir annoncé de médaille et une première finale attendue du public français. Pourtant, ce dimanche 21 juillet, l'équipe de France n'est pas parvenue à faire la différence sur le relais 4 x 100 mètres nage libre. Elle accroche une décevante huitième place dans une discipline où l'hexagone a longtemps faisait encore, il y a peu, figure d'excellence, à plus de quatre secondes des leaders américains, suivis de la Russie et de l'Australie.

Occasion manquée

Capitaine à 31 ans de l'équipe de France, Jérémy Stravius, abbevillois de naissance, avait pourtant a cœur de réussir cette épreuve en compagnie de ses coéquipiers Clément Mignon, Mehdy Metella et Tom Paco Pedroni. Les quatre Français ont commencé par réaliser le septième temps des qualifications et se donner ainsi le droit de rêver d'une première médaille à Gwangju, en Corée du sud.
 

Malheureusement, l'occasion est manquée pour cette année, mais la journée n'est pas totalement perdue : Marie Wattel s'est qualifiée pour la finale du 100 mètres papillon qui se disputera demain. Pour Jérémy Stravius non plus, la compétition n'est pas terminée. Il s'élancera - si tout va bien - dimanche 28 juillet pour la finale du 50 mètres dos.

Le Picard compte déjà plusieurs médailles d'or à son actif en 4 x 100 mètres nage libre, dont deux aux championnats du monde de Barcelone en 2013 et de Kazan en 2015 et une aux jeux olympiques de Londres en 2012. Nageur polyvalent, il est également le premier Français à avoir décroché l'or dans la discipline du 100 mètres dos.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Procès Karmel à Laon

Les + Lus